Marion Maréchal étrille le RN qui fait d'Éric Zemmour une "priorité" aux législatives

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marion Marechal photographié le 7 avril à Paris lors du dernier meeting d'Éric Zemmour (illustration) (Photo: via Associated Press)
Marion Marechal photographié le 7 avril à Paris lors du dernier meeting d'Éric Zemmour (illustration) (Photo: via Associated Press)

Marion Marechal photographié le 7 avril à Paris lors du dernier meeting d'Éric Zemmour (illustration) (Photo: via Associated Press)

POLITIQUE - Un déplacement aux allures d’opération sabotage qui fait grincer des dents. Ce vendredi 25 mai, Marion Maréchal a moyennement apprécié le déplacement du président du Rassemblement national, Jordan Bardella, dans la 4e circonscription du Var. Et pour cause, c’est ici même que le fondateur de Reconquête!, Éric Zemmour, se porte candidat.

“Il y a 577 circonscriptions, je constate que pour le RN la priorité est de venir mener la bataille sur celles d’Éric Zemmour ou de Stanislas Rigault, mais pas celles de Danièle Obono ou Gérald Darmanin”, a taclé sur Twitter l’ex-députée FN du Vaucluse, désormais vice-présidente exécutive du parti concurrent. “Nous n’avons décidemment pas les mêmes priorités”, a-t-elle ajouté.

Un tacle qui intervient alors que Jordan Bardella a pris la peine de revenir dans le Var ce vendredi, après un premier passage sur place fin avril. L’objet du déplacement? Le soutien au candidat RN qui fait face à Éric Zemmour. “Après avoir frôlé la victoire il y a 5 ans, Philippe Lottiaux, énarque et militant implanté, peut l’emporter dans cette 4ème circonscription du Var où Marine Le Pen a réalisé plus de 57% des voix à la présidentielle”, a tweeté sur place celui qui est bien parti pour récupéré le flambeaux lepéniste dans les prochaines années.

“Face à la candidate macroniste, le travail de terrain paiera”, a-t-il ajouté, balayant de fait la présence du polémiste sur le territoire, malgré un sondage l’annonçant au second tour le 12 juin. “Je respecte Éric Zemmour mais je regrette qu’il vienne à participer à une forme de division”, a justifié auprès d’Europe 1 l’eurodéputé, un temps annoncé comme potentiel candidat sur place.

À noter que Jordan Bardella ne compte pas se limiter à cette circonscription dans cette guerre souterraine qui oppose le RN et Reconquête!. Le week-end prochain, le président par intérim du RN ira donner un meeting dans le Vaucluse, à Cavaillon. Une commune qui se trouve dans la 2e circonscription du département et que brigue le jeune Satanislas Rigault, président de la Génération Z et porte-parole de Reconquête!. Difficile d’y voir le fruit du hasard.

À voir également sur Le HuffPost: Ces plans de coupe ont régalé le public de France 2 pendant la soirée électorale

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles