Les marins français sur le banc de touche de la vaccination ?

·1 min de lecture

Les marins ne faisaient pas partie des professions prioritaires dans la campagne de vaccination, et maintenant, ils le paient. Beaucoup ne sont pas encore vaccinés et ne possèdent donc pas le pass sanitaire. La profession se sent oubliée, punie par des mesures qu'ils jugent inadaptées au quotidien des marins face à la pandémie de coronavirus. "Quand j'ai embarqué en avril, c'était ma crainte", a confié à Europe 1 le commandant Pierre Blanchard. "Et ça se confirme." Lorsque tous les Français volontaires pouvaient se faire vacciner, le commandant Pierre Blanchard se trouvait, lui, en mission sur son navire marchand.

>> À LIRE AUSSI - Covid-19 : le nombre d'hospitalisations repasse la barre des 10.000

Alors, après trois mois en mer, il débarque sans pass sanitaire et se sent piégé. "Sur les navires, on travaille et on ne peut pas sortir à terre nulle part de peur de ramener le virus à bord", a-t-il plaidé au micro d'Europe 1. "Et en plus, quand on rentre à la maison, on se retrouve puni comme si on avait refusé de se faire vacciner", enchaîne-t-il.

Un risque de contamination à bord

Même si les marins français peuvent se faire vacciner à leur retour, ce n'est pas le cas pour tous les équipages, notamment étrangers, ce qui les expose à des contaminations à bord. "J'ai des équipages d'Afrique où la couverture vaccinale est de 1 à 2%", détaille le commandant Pierre Blanchard. "Si on attend qu'ils soient vaccinés dans leur pays, on en a pour des années. On a des doses, des gens...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles