Sous-marins australiens : Von der Leyen juge le traitement de la France "inacceptable"

·1 min de lecture

Ursula von der Leyen tape du poing sur la table. La présidente de la Commission européenne a jugé lundi "inacceptable" la manière dont la France a été traitée dans le cadre du pacte de sécurité conclu entre les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni. "L'un de nos États membres a été traité d'une manière qui n'est pas acceptable (...) "Nous voulons savoir ce qui s'est passé et pourquoi", a-t-elle déclaré à la journaliste Christiane Amanpour de la chaîne d'information américaine CNN.

Ursula von der Leyen est la première dirigeante d'une institution européenne à réagir à l'annonce de ce pacte, baptisé AUKUS, qui a entraîné la rupture d'un important contrat d'armement passé par la France avec l'Australie. D'un montant de 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d'euros), il prévoyait la fourniture de 12 sous-marins à propulsion diesel et était souvent qualifié de "contrat du siècle". L'UE n'a été ni consultée ni informée avant l'annonce du partenariat stratégique pour la région indo-pacifique conclu entre Washington, Londres et Canberra, avait déclaré vendredi le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

>> A lire aussi - Sous-marins australiens : la Corée du Nord craint une course à l'armement nucléaire

Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE examineront lundi soir les conséquences de ce pacte, au cours d'une réunion à New York en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. "Josep Borrell présidera cette réunion qui sera la première occasion de discuter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : bientôt la vaccination pour les 5-11 ans ? Pfizer et BioNTech annoncent des résultats positifs
La Pologne condamnée par l’UE pour une mine de charbon dénoncée par la République tchèque
Les prix du gaz explosent en Europe, la Russie souhaite réguler le marché
Sous-marins australiens : la Corée du Nord craint une course à l'armement nucléaire
Sous-marins australiens : Michel-Édouard Leclerc appelle à "passer de la vexation à l’offensive"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles