Sous-marins australiens: la France condamne une "décision regrettable"

·1 min de lecture
Des ouvriers du groupe industriel français Naval Group à Cherbourg-Octeville (Manche) le 9 juillet 2017 (AFP/CHARLY TRIBALLEAU)

Le choix de l'Australie de se doter de sous-marins à propulsion nucléaire en partenariat avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, au détriment d'un contrat passé avec l'industriel français Naval Group, est une "décision regrettable", a affirmé jeudi le gouvernement français.

"C'est une décision contraire à la lettre et à l'esprit de la coopération qui prévalait entre la France et l'Australie, fondée sur une relation de confiance politique comme sur le développement d'une base industrielle et technologique de défense de très haut niveau en Australie", a dénoncé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Le choix américain qui conduit à écarter un allié et un partenaire européen comme la France d'un partenariat structurant avec l'Australie, au moment où nous faisons face à des défis sans précédent dans la région Indopacifique (...) marque une absence de cohérence que la France ne peut que constater et regretter", a-t-il ajouté.

"La décision regrettable qui vient d'être annoncée (...) ne fait que renforcer la nécessité de porter haut et fort la question de l'autonomie stratégique européenne. Il n'y a pas d'autre voie crédible pour défendre nos intérêts et nos valeurs dans le monde", a poursuivi le ministère.

L'Australie, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont annoncé mercredi un vaste partenariat de sécurité dans la zone indo-pacifique. Londres et Washington se sont notamment engagés à "soutenir l'Australie dans l'acquisition de sous-marins à propulsion nucléaire", selon un communiqué commun des trois partenaires.

Cette annonce spectaculaire torpille une gigantesque commande de sous-marins conventionnels passée par l'Australie à la France en 2016.

roc/mav

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles