Marinette Pichon, ex-internationale de foot, raconte la naissance de son fils par PMA : "Les opposants oublient de parler d'amour"

franceinfo
Dans une tribune signée par 90 femmes lesbiennes ou célibataires et publiée jeudi sur franceinfo, Marinette Pichon revendique le droit à la procréation médicalement assistée. L'ancienne joueuse internationale de foot raconte son parcours pour devenir mère.

90 femmes lesbiennes ou célibataires qui ont utilisé la procréation médicalement assistée (PMA) et le revendiquent ont signé une tribune publiée jeudi 10 octobre sur francetvinfo.fr. Parmi elles, Marinette Pichon, ancienne internationale de football et maman avec sa compagne d'un petit garçon né d'une PMA. Elle regrette sur franceinfo d'avoir été "obligée de s'exiler en Belgique" pour réaliser son "rêve". À ceux qui dénoncent une PMA sans père, elle répond que les enfants issus d'une procréation médicalement assistée "sont équilibrés" parce qu'ils sont nés "d'une volonté d'amour".

franceinfo : Votre désir d'enfant a-t-il été simple à assouvir ?

Marinette Pichon : On a été obligées, malheureusement, de s'exiler en Belgique pour réaliser notre rêve et fonder notre famille puisqu'en France on n'en avait pas du tout la possibilité. On a consulté. On a été reçues à de nombreuses reprises et on a commencé un suivi pour la procréation de notre fils. Il faut trouver le bon traitement et le bon accompagnement. Et puis, il faut un brin de réussite. On a mis cinq ans pour avoir notre garçon. Cela a été long, très long, avec des hauts et des bas, avec des jours où on pleurait et des jours où on espérait jusqu'à ce que notre "bout" naisse le 7 novembre 2012.

Deux mamans à la sortie (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi