Marine Le Pen sera jugée pour avoir diffusé des photos d'exactions de Daech

AFP

POLITIQUE - La présidente du Rassemblement National Marine Le Pen a été renvoyée en correctionnelle pour avoir diffusé en décembre 2015 des photos d’exactions du groupe jihadiste EI (Etat islamique, ou Daech) sur son compte Twitter, a-t-on appris ce mercredi 12 juin de source judiciaire, confirmant une information de BFMTV.

Une juge d’instruction de Nanterre a rendu une ordonnance renvoyant Marine Le Pen pour “diffusion d’images violentes”. Fin mars, le député apparenté RN Gilbert Collard avait été lui aussi renvoyé en correctionnelle pour des faits similaires.

À voir également sur Le HuffPost:

LIRE AUSSI

Retrouvez cet article sur le Huffington Post