Marine Le Pen saisit le Conseil constitutionnel pour se faire rembourser 300 000 euros sur sa campagne

Cette somme avait été retoquée par la Commission nationale des comptes de campagne.

POLITIQUE - « Candidate concernée : Marine Le Pen. Auteure de la saisine : Marine Le Pen. » Mercredi 18 janvier, la candidate du Rassemblement national à l’élection présidentielle 2022 a fait un recours auprès du Conseil constitutionnel, rapporte ce mercredi 25 janvier Libération.

En cause, le refus par la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) de rembourser une somme de 300 000 euros, correspondant au coût de décoration de plusieurs bus redécorés à l’effigie de Marine Le Pen.

La raison ? L’instance qui épluche les dépenses des candidats estime « qu’un véhicule déguisé en affiche géante est en réalité une affiche géante, et qu’il faut la considérer comme telle : elle doit être placardée sur un panneau officiel et pas ailleurs », précise Libération.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Raison pour laquelle cette dépense (qui concerne 12 véhicules au total) n’est pas éligible au remboursement. Ce que Marine Le Pen conteste devant le Conseil constitutionnel. Cité par le quotidien, le trésorier du parti lepéniste, Kévin Pfeffer, affirme que tout ceci était prévu.

« On attendait cette décision, on l’avait prédite, budgétée, on savait qu’il y avait un risque pour la trésorerie du parti », explique le député de la Moselle, qui plaide pour que « les cars soient assimilables à une permanence mobile ». Ce qui permettrait le remboursement de la dépense.

Comme le rappelle Libération, qui avait déjà écrit sur le sujet, la formation d’extrême droite avait effectivement déjà vécu cette expérience au moment des élections régionales de 2021. La décoration de plusieurs bus aux couleurs des candidats, comme celui de Sébastien Chenu dans les Hauts-de-France ou de Laurent Jacobelli dans la région Grand Est, avait été (déjà) retoquée par la CNCCFP.

Ce qui n’a pas empêché le Rassemblement national de retenter le coup pour la présidentielle.

Lire sur le HuffPost

Lire aussi

Réforme des retraites : la majorité, LR et le RN refusent de donner plus de temps aux débats

Pourquoi Jordan Bardella a reçu le chèque énergie malgré ses hauts revenus

VIDÉO - Réforme des retraites: pour Marine Le Pen, "ceux qui sont entrés avant 20 ans doivent partir, s'ils le souhaitent, à 60 ans"