Marine Le Pen sèche le traditionnel hommage du RN à Jeanne d'Arc pour le 1er-mai

Marine Le Pen (ici en 2016) sèche le traditionnel hommage du RN à Jeanne d'Arc (Photo: Chesnot via Getty Images)
Marine Le Pen (ici en 2016) sèche le traditionnel hommage du RN à Jeanne d'Arc (Photo: Chesnot via Getty Images)

Marine Le Pen (ici en 2016) sèche le traditionnel hommage du RN à Jeanne d'Arc (Photo: Chesnot via Getty Images)

POLITIQUE - Jeanne, le désamour? Pour la première fois, le traditionnel hommage qu’organise le Rassemblement national au pied de la statue de Jeanne d’Arc, place Saint-Augustin, dans le 8e arrondissement de Paris, n’est pas présidé par un membre de la famille Le Pen. Marine Le Pen, la candidate malheureuse du parti à l’élection présidentielle a décidé de sécher ce rendez-vous, une semaine pile après sa défaite face à Emmanuel Macron.

“Oui elle n’est pas là. Cela ne vous a pas échappé, elle sort d’une campagne présidentielle éprouvante”, a justifié Jordan Bardella, le président par intérim du RN, ce dimanche 1er mai, en arrivant sur les lieux: “elle se prépare dès maintenant à la bataille des élections législatives”.

En l’absence de Marine Le Pen, c’est lui qui est chargé de déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue, en fin de matinée, comme vous pouvez le voir ci-dessous, et de s’adresser aux quelques militants présents.

L’occasion de rendre hommage à une “héroïne” qui a su “remonter à cheval” après la “défaite”, a-t-il lancé, en soulignant un “beau symbole, et de remobiliser les troupes avant les échéances électorales du mois de juin.

Le Pen sort de son silence

Rien de notable, donc, à cette absence, à en croire le jeune dirigeant du RN. On peut malgré tout noter que Marine Le Pen est sorti de son silence médiatique, ce dimanche, à travers une brève vidéo publiée sur les réseaux sociaux dans laquelle elle ne fait aucune allusion à la “pucelle d’Orléans”.

Dans cette séquence, la leader d’extrême droite, qui essaie de prendre de la hauteur depuis l’élection présidentielle, consacre son propos aux élections législatives, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Elle sera elle même candidate à sa réélection, dans le Pas-de-Calais.

Lors de ce scrutin, dit-elle, “vous aurez le choix entre des députés soumis à Emmanuel Macron qui feront passer aveuglément toutes ses décisions, sans contre-pouvoir, et les députés qui soutiennent mon projet et mes valeurs pour la France”.

Marine Le Pen revient, en 2 minutes 30, sur les thèmes de sa campagne, notamment “la défense du travail et du pouvoir d’achat”, qu’elle oppose à Emmanuel Macron, accusé de soutenir “les privilèges”. “Avec un maximum de députés qui me soutiendront au Parlement, je serai en mesure de protéger votre pouvoir d’achat et de porter des mesures qui reconnaissent enfin le travail à sa juste valeur”, affirme-t-elle, loin de Jeanne d’Arc et de la place Saint-Augustin.

À voir également sur Le HuffPost: Au QG de Marine Le Pen, des militants “déçus” mais “prêts à continuer le combat”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles