Marine Le Pen : «Je poursuivrai mon engagement pour la France et les Français»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Francois Mori/AP/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Marine Le Pen a réuni 41,5 % des voix à l’occasion du second tour de l'élection présidentielle 2022, selon les estimations Ifop - Fiducial pour TF1 - LCI. Pour la troisième fois, la candidate Rassemblement national échoue à entrer à l’Elysée.

Elle n’aura pas gagné le match retour. Avec 41,5% des suffrages exprimés, selon les estimations Ifop-Fiducial pour TF1 et LCI, Marine Le Pen échoue au second tour de la présidentielle face à Emmanuel Macron, réélu pour cinq ans . Si elle améliore de plus de sept points son score par rapport à 2017 face au même adversaire (66,10%-33,90%), si elle réalise un résultat historiquement haut pour l'extrême-droite, la candidate du Rassemblement national n’accède toujours pas à l’Elysée, au terme de sa troisième campagne présidentielle.

Pour Marine Le Pen, c’était pourtant l’année ou jamais. Avec un puissant rejet du président sortant et une très forte abstention, elle avait l'occasion de porter sur son nom les divers mécontentements français. Peut-être étaient-ils trop hétérogènes. Sûrement aussi, le nom de la candidate d'extrême-droite suscite-t-il encore trop d'inquiétudes. Les résultats du premier tour, où elle était nettement distancée par Emmanuel Macron et talonnée de près par Jean-Luc Mélenchon (respectivement 27,85% ; 23,15% ; 21,95%), étaient déjà un indice. Sa prestation lors du débat face à Emmanuel Macron, certes meilleure que celle catastrophique de 2017, mais où elle est apparue étonnamment peu offensive, n’a pu inverser la tendance.

La bataille des législatives en vue

«Un grand vent de liberté aurait pu se lever pour le pays. Le sort des urnes, que je respecte, en a décidé autrement», a déclaré Marine Le Pen, reconnaissant dès 20h15 sa défaite, dans une allocution menée sur un rythme soutenu et un ton volontaire. « En dépit de deux semaines de méthodes déloyales, brutales et violentes, les idées que nous représentons arrivent à des sommets », a poursuivi la candidate RN, jugeant son score comme « une éclatante(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles