Marine Le Pen opération outre-mer

·2 min de lecture
RICHARD BOUHET / AFP

La tournée dans l’océan Indien de la candidate du RN passera par Mayotte et La Réunion, qui représentent 40 % de l’électorat ultramarin.

Marine Le Pen ne manque jamais une occasion de le rappeler : son parti enregistre des scores flatteurs auprès de ceux qu’elle appelle les « Français du grand large ». Aux élections européennes de 2019, la liste lepéniste est arrivée en tête dans la quasi-totalité de l’outre-mer (Martinique et Polynésie exceptées). Et deux ans plus tôt, lors du scrutin présidentiel, la candidate du RN avait obtenu à Mayotte et à La Réunion des résultats nettement supérieurs à sa moyenne nationale.

Lire aussi:Un débat entre Marine Le Pen et Eric Zemmour à l'étude pour début février

Pas étonnant, dès lors, que la députée du Pas-de-Calais ait mis le cap sur ces deux collectivités pour une visite d’une semaine. « Il n’y a pas de calculs bassement électoraux », assure pourtant André Rougé, le « monsieur Dom-Tom » du RN. À en croire le député européen, la situation locale justifie à elle seule le déplacement de la candidate : « Mayotte est le territoire ultramarin le plus sinistré, la moitié de la population est issue de l’immigration comorienne, des bandes de mineurs isolés y font régner la terreur. Mais, d’une manière générale, c’est tout l’outre-mer qui est abandonné. Ce sont les nouveaux territoires perdus de la République. »

Lire aussi:Présidentielle : Derrière Macron, Le Pen et Pécresse au coude-à-coude, selon un sondage

L’ancien RPR André Rougé revendique également l’attachement de Marine Le Pen pour ces fragments lointains de France : « Elle a la même relation affective à l’outremer qu’avait Jacques Chirac. » Il n’empêche, le choix de l’océan Indien s’explique aussi par le poids démographique de la région, selon un cadre du parti : « C’est 40 % de l’électorat de l’ensemble de l’outremer ! » Et puis, relève la même source, «(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles