Marine Le Pen : "N'importons pas en France les divisions politiques et ethniques des Etats-Unis"

Les images de chaos dans le Capitole à Washington (Etats-Unis) mercredi 6 janvier ont "extrêmement choqué" Marine Le Pen. "Dans une démocratie, on doit défendre le droit de manifester, mais pacifiquement. Tout acte de violence qui vise à attenter au processus démocratique est inadmissible", estime la présidente du Rassemblement national jeudi matin dans les "4 Vérités". "Je ne confonds pas ces extrémistes avec les 72 millions d’Américains qui ont voté pour Donald Trump", ajoute-t-elle. "Celui-ci doit condamner de la manière la plus claire ce qui s’est passé. Il n’a pas mesuré la portée de ces propos sur une partie de ces gens que la défaite a exacerbée", affirme-t-elle. "À partir du moment où la certification des votes est effectuée, il n’y a aucune difficulté à admettre la victoire de Biden", poursuit-elle. "La liberté n’est pas menacée" en Europe Marine Le Pen ne comprend pas pourquoi "Emmanuel Macron a réagi mercredi en disant que la liberté était menacée dans nos démocraties. La liberté n’est menacée dans aucun pays européen". "Je souhaiterais qu’Emmanuel Macron n’ait pas la tentation d’importer la division politique très forte aux Etats-Unis et les divisions ethniques que certains ont déjà cherché à importer. Tenons-nous éloignés des divisions, ne cherchons pas à les importer, nous avons largement assez d’autres problèmes à gérer. Nous n'avons pas celui-là et Dieu merci", conclut la présidente du RN.