Pour Marine Le Pen, Mélenchon «a zéro chance d’être Premier ministre»

Alain Robert / SIPA

Invitée sur Europe 1, mercredi 8 juin, la présidente du RN a livré ses analyses sur la polémique autour de la mort d’une automobiliste pour refus d’obtempérer, critiquant les propos de Mélenchon au passage, puis a fait le point sur les élections législatives.

Sur Europe 1 , Marine Le Pen a vertement critiqué les propos de Jean-Luc Mélenchon, lequel a dit après la mort d’une femme pour refus d’obtempérer, que « la police tue » : « C’est parfaitement naturel qu’un juge d’instruction soit désigné. Mais ce qui est anormal est la réaction de certains politiques comme Jean-Luc Mélenchon qui, immédiatement, a commis une très grave accusation à l’égard de la police pour des raisons électoralistes. » Elle a poursuivi : « La police est confrontée tous les jours à ces problèmes, y compris des assassinats. Des policiers sont morts de ce type de situations. C’est honteux et cela éloigne Jean-Luc Mélenchon d’une attitude républicaine. »

Pour la cheffe du RN, « les policiers doivent bénéficier d’une présomption de légitime défense, donc je suis dans le cadre juridique. Nous faisons de la politique, nous sommes là pour régler les problèmes des gens. » Marine Le Pen a aussi fustigé le préfet de Paris, Didier Lallement : « Pourquoi Monsieur Lallement est-il toujours en place ? C’est lui qui utilise des méthodes très critiquables, les policiers obéissent aux ordres qu’on leur donne. On utilise la brutalité et une brutalité parfois excessive auprès des honnêtes gens [gilets jaunes], et pour les voyous, on laisse filer. »

Et les législatives dans tout cela ? « Je crains toujours l’abstention car elle est un mode de scrutin inique. Pour déjouer ce scrutin, il faut aller voter. Voter est un acte de défense, c’est exprimer ses opinions. Ce sont précisément les électeurs qui souffrent le plus de la politique d’Emmanuel Macron. » La patronne du RN a également regretté que « malgré la promesse [d’]il y a cinq ans, de mettre la proportionnelle, qui est celui de tous les pays de l’UE, Emmanuel(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles