Marine Le Pen et Louis Aliot, c'est fini !

Par LePoint.fr

Louis Aliot affirme que malgré cette séparation, il reste "mariniste".

En couple depuis 2009, la présidente du Rassemblement national et le député des Pyrénées-Orientales ont décidé de se séparer, rapporte « L'Opinion ».


Leur idylle ne sera désormais plus que politique. Après dix ans d'union libre, Marine Le Pen et Louis Aliot se séparent. L'information est révélée par nos confrères de L'Opinion qui précisent que, visiblement, depuis des mois, cette séparation était tenue secrète mais connue de tous au sein du Rassemblement national. Auprès du quotidien, le député des Pyrénées-Orientales confirme : « Cela arrive à un mariage sur deux. Il y a encore beaucoup d'affectif entre nous. »

Mais cette séparation n'est que personnelle. Marine Le Pen et Louis Aliot partagent toujours la même vision politique des choses. Là encore, Louis Aliot lui-même l'affirme à L'Opinion : « Politiquement, nous restons sur la même ligne. J'ai toujours été en soutien. Je suis et je resterai toujours mariniste. » Car le député des Pyrénées-Orientales a toujours été un allié de poids pour la patronne frontiste. Comme le rappelle le quotidien, c'est ensemble qu'ils avaient entrepris de dédiaboliser le Front national. Et lorsqu'en 2011, Marine Le Pen avait pris la direction de la formation politique, Louis Aliot en était devenu vice-président.

Louis Aliot, 100 % à Perpignan

Tout au long de leur relation, les deux cadres frontistes ont évolué au final assez loin l'un de l'autre, leurs fiefs respectifs étant situés aux extrémités de la France, elle dans le nord à Hénin-Beaumont, lui dans le sud à Perpignan. D'ailleurs, Louis Aliot semble s'intéresser davantage à sa ville ces temps-ci. Selon L'Opinion, le député RN n'assiste plus aux réunions des instances nationales du parti, à Nanterre, en région parisienne, depuis le mois de janvier. Il confirme s'être mis « en retrait » afin de se consacrer pleinement à l'organisation des élections municipales à Perpignan en 2020. Et comme pour acter cet (...) Lire la suite sur LePoint.fr

Mutuelles de Bretagne : Ferrand mis en examen pour prise illégale d'intérêts
Appelez-le désormais maître Michel Sapin !
Recevez la newsletter Le Point.fr