Pour Marine Le Pen, "il y a une forme de cohérence" au ralliement de Gilbert Collard à Éric Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marine Le Pen ce lundi. - BFMTV
Marine Le Pen ce lundi. - BFMTV

876450610001_6293368925001

L'une des figures du Rassemblement national, le député européen Gilbert Collard, a annoncé sa défection du parti de Marine Le Pen et son ralliement au polémiste Éric Zemmour samedi. La candidate à la présidentielle de 2022 estime ce lundi au micro de BFMTV que Gilbert Collard "n'a pas changé d'avis" en prenant cette décision.

Tout d'abord parce que les deux hommes ne "veulent pas parler du pouvoir d'achat", un sujet qui "ne les intéressent pas" et qui est, selon elle, au cœur de sa campagne.

"Il y a une forme de cohérence"

De plus, ils ont tous deux "une vision extrêmement brutale du règlement nécessaire de l'immigration" tandis que Marine Le Pen défendrait, selon elle, une vision "sans excès, mais sans faiblesse". "Si on les écoute", il faudrait "entrer dans une guerre de religion" et "on a le sentiment qu'ils espèrent une guerre civile", tance-t-elle.

"Évidemment, je ne peux pas être d'accord avec ça. Donc il y a une forme de cohérence qu'il (Gilbert Collard, NDLR) rejoigne Éric Zemmour sur ces sujets-là", déclare la candidate d'extrême droite qui estime que ses priorités sont "différentes des leurs".

"C'est pour mes idées que je rejoins Éric Zemmour", confirme le député européen sur BFMTV ce lundi. Et si la candidate du Rassemblement national avait réagi dimanche sur France 3 en déclarant: "J'ai le cuir tané, j'ai subi des trahisons dans ma vie politique", Gilbert Collard considère qu'il ne "trahi personne".

"Je n'ai pas l'impression de trahir les idées du RN"

"Je n'ai pas l'impression qu'en rejoignant les idées d'Éric Zemmour, je trahis les idées du Rassemblement National", mais "si j'étais allé chez Pécresse ou à la France Insoumise, oui j'aurais été un traître !", assure Gilbert Collard. Celui qui est devenu président d'honneur du parti Reconquête! d'Éric Zemmour estime être en "conformité du respect à (s)es idées".

"On a le droit de partir d'un mouvement politique", concède Marine Le Pen tout en précisant dans un sourire agacé que "les gens bien éduqués" appellent pour "prévenir" et évitent de faire défection "en pleine campagne".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles