Marine Le Pen et les femmes, entre conservatisme et xénophobie

·1 min de lecture

Du temps de Jean-Marie Le Pen, les électeurs d’extrême droite se distinguaient par leur faible niveau d’éducation et leur sexe, masculin, raconte El País. Sa fille Marine Le Pen pourrait cependant devenir ce dimanche la première présidente de la République française ; et l’être au nom des femmes et de l’égalité des sexes, un acquis de l’Occident qui serait menacé par l’immigration.

La dédiabolisation du Rassemblement national (RN) est allée de pair avec une rhétorique de défense des femmes, estime El País. À la présidentielle de 2017, Le Pen s’est ainsi présentée comme une “féministe ‘non hostile’” aux hommes. Ce qui revenait donc à associer le féminisme à une hostilité envers les hommes. Mais, en réalité, “le féminationalisme de plus en plus décomplexé de la candidate française est conservateur et xénophobe”, selon El País.

La candidate du RN utilise l’égalité des sexes à des fins politiques : elle s’en sert pour justifier son idéologie d’exclusion. Elle associe ainsi systématiquement immigration et danger pour la sécurité des femmes françaises. C’est au nom des droits des femmes qu’elle voudrait interdire l’utilisation du voile dans l’espace public, pour délivrer les musulmanes “de la barbarie de leur propre culture”, rapporte le journal madrilène.

Pourtant, sa formation au Parlement européen ou à l’Assemblée nationale n’a pas tendance à soutenir les lois qui cherchent à promouvoir l’égalité des sexes, juge le quotidien de centre gauche. L’inégalité salariale est absente de son discours, et il semble difficile d’encourager les femmes à faire des carrières de premier plan tout en mettant en place des subventions pour qu’elles restent à la maison… “pourvu qu’elles ou leurs conjoints soient français, bien évidemment”.

Le 24 avril, conclut la journaliste espagnole :

“J’espère que les Françaises ne se laisseront pas berner et qu’elles se rappelleront non seulement que l’extrême droite n’a jamais rien fait de bon pour les femmes, mais aussi qu’il y a de l’espoir au-delà des menaces, et que beaucoup de gens réfléchissent et travaillent à construire un monde meilleur, véritablement plus juste et plus égalitaire.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles