Marine Le Pen un maximum d'élus d'opposition dans les conseils municipaux

Marine Le Pen, Gilles Pennelle (D) et Eleonore Revel, le 23 janvier 2020 à Nantes

Nantes (AFP) - Marine Le Pen, présidente du Rassemblement National (RN), a indiqué jeudi qu'elle espérait faire entrer un maximum d'élus d'opposition dans les conseils municipaux afin de gagner les élections suivantes, durant un déplacement de soutien à la candidate de son parti pour la ville de Nantes.

"Conseiller municipal d'opposition, c'est le meilleur endroit pour devenir la fois suivante maire", a assuré Mme Le Pen à Nantes, où son parti n'est pas représenté au conseil municipal.

"Ces élections municipales, nous les envisageons comme un tout avec les élections départementales et les élections régionales" de 2021, a-t-elle expliqué.

Marine Le Pen a indiqué que son parti avait trois objectifs pour les municipales: "conserver les villes gagnées" lors des précédents scrutins, gagner de nouvelles villes et préparer les élections municipales qui auront lieu dans six ans.

"Le rassemblement national a une expertise et un bilan dans la gestion de ses maires dont il peut s'enorgueillir", a par ailleurs assuré Mme Le Pen.

A Nantes, La liste du FN menée par Christian Bouchet avait obtenu 8,14% des voix en 2014. Cette année, l'objectif de la candidate RN, Eleonore Revel, est de passer "la barre des 10%".

Nantes est dirigée depuis plusieurs décennies par une majorité socialiste. La maire sortante, Johanna Rolland, âgée de 40 ans, est candidate à sa réélection.

Outre Johanna Rolland et Eleonore Revel, quatre autres femmes sont candidates à l'élection municipale à Nantes: Julie Laernoes (EELV), Valérie Oppelt (LREM), Laurence Garnier (LR) et Margot Medkour (Nantes en Commun).