Pour Marine Le Pen, «depuis dix ans, il y a une inflation de femmes qui portent le voile»

·2 min de lecture
Michel Euler/AP/SIPA

Interrogée sur Europe 1 vendredi 22 avril, la candidate RN a donné son avis sur le débat de l’entre-deux-tours puis a détaillé son programme tout en critiquant le président sortant.

Marine Le Pen, avant d’attaquer son adversaire, s’en est pris aux médias : « Je ne suis pas en colère mais je note, comme des millions de Français, que la tonalité a changé entre le premier et le deuxième tour. Il est donc absolument naturel que l’ensemble des médias et des institutions déclenchent la diabolisation au deuxième tour ? » a-t-elle dit.

Emmanuel Macron s’est d’abord vu reprocher son programme : « Quand il supprime le statut des diplomates, celui des préfets, lorsqu’il envisage de supprimer le statut des enseignants, c’est irréversible. Il faut voir les conséquences d’un éventuel second mandat du président sortant. » Puis son arrogance : « Il n’aime pas les Français. Regardez le comportement qu’il a eu pendant cinq ans. Tout son quinquennat a été une succession de phrases humiliantes. Je crois que chaque Français l’a ressenti. Le comportement qu’il a eu à mon égard est le comportement qu’il a eu face aux Français pendant cinq ans. Ce que l’on est détermine ce que l’on fait. »

Lire aussi:A Arras, au dernier meeting de Marine Le Pen, un cri de ralliement : «Tout sauf Macron»

Marine Le Pen a également ajouté que « son projet est la déconstruction de l’Etat-nation, de notre système de protection sociale, plus vite pour transférer la souveraineté de la France à l’Union européenne », citant au passage « Monsieur Castaner [qui] avait dit que l’élection présidentielle était une élection locale, comme si c’était une région d’Europe. » Elle a, quant à elle, prôné que « le seul souverain en France, c’est le peuple. »

Lire aussi:Présidentielle : dernières heures de bruit et de ferveur pour les deux candidats

Sur les abstentionnistes du second tour, la candidate a regretté le fait qu’Emmanuel Macron ait toujours(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles