Marine Le Pen déclare ne pas "souhaiter être Première ministre" et vise l'Élysée

Marine Le Pen déclare ne pas "souhaiter être Première ministre" et vise l'Élysée

La cheffe de file des députés RN à l'Assemblée nationale se représenterait "pour présider le pays. Pas pour le gouverner".

Marine Le Pen, président du groupe Rassemblement National à l'Assemblée nationale, a expliqué au Journal du dimanche (JDD) que le poste de Matignon ne l'intéressait pas. "Je ne souhaite pas être Première ministre. J’ai d’autres ambitions", déclare-t-elle dans une interview publiée samedi soir.

Elle était interrogée juste avant sur la possibilité d'une dissolution de l'Assemblée, une menace brandie par Emmanuel Macron face aux motions de censure de l'opposition. "Nous pourrions en ressortir beaucoup plus puissants qu’aujourd’hui, voire​ en capacité d’avoir un Premier ministre", estime Marine Le Pen, ajoutant plus loin qu'il "y a assez de talents au RN pour remplir ce rôle". Mais elle ne se voit qu'à l'Élysée.

"Si je décide – ce qui n’est pas encore le cas – d’être à nouveau candidate à l’élection présidentielle en 2027, ce sera pour présider le pays. Pas pour le gouverner", assure-t-elle.

Marine Le Pen souligne dans le même temps qu'il faut que "les conditions soient réunies" pour qu'elle se présente à nouveau à l'élection présidentielle. Car, "une élection présidentielle, c’est un contexte, une opinion publique, des adversaires, des capacités de victoire... C’est tout cela qu’il faudra analyser le moment venu. Et il n’a pas encore sonné".

Selon un sondage Ifop-Fiducial paru dans l'hebdomadaire le 6 novembre, le mouvement sortirait ainsi renforcé d'une dissolution de l'Assemblée, avec en perspective 21% des voix récoltées contre 19,2% en juin dernier.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie : "Marine Le Pen sera-telle encore candidate à l’élection de 2027 ? Plutôt oui"