Marine Le Pen craint un « chaos général » en cas de réélection de Macron

Source AFP
·1 min de lecture
Marine Le Pen a déposé une gerbe de fleurs devant la statue de Jeanne d'Arc.
Marine Le Pen a déposé une gerbe de fleurs devant la statue de Jeanne d'Arc.

La réélection éventuelle d'Emmanuel Macron à la présidence de la République conduirait à un « chaos (qui) serait absolument général », après un premier mandat « de violences », a jugé samedi la candidate à l'Élysée Marine Le Pen, qui veut être la présidente de la « paix civile ». « Si Emmanuel Macron, pour le plus grand malheur de la France, était amené à effectuer un deuxième mandat, le chaos serait absolument général », a déclaré la présidente du Rassemblement national après avoir déposé une gerbe au pied de la statue de Jeanne d'Arc, place des Pyramides à Paris, à l'occasion du 1er mai.

« Ce serait le saccage social, celui qu'il n'a pas encore réussi totalement à mettre en ?uvre, ce serait la purge fiscale, car l'Union européenne va évidemment réclamer maintenant la mise en ?uvre des mesures qui ont été suspendues par la crise du Covid [...] Ce serait la continuation de la vente à la découpe de la France et de nos grands groupes », a ajouté la dirigeante d'extrême droite, qui se présente pour la troisième fois à l'élection présidentielle et veut axer sa campagne sur « la protection, la projection et la transmission ».

Macron, « désunion, destruction »

Pour Marine Le Pen, « il ne restera du mandat d'Emmanuel Macron que cette impression de désunion, de destruction ». « Nous venons de vivre quatre ans de chaos, de désunion, de fragmentation. C'est un mandat de violences et particulièrement de violences à l'égard du peuple français », a-t-elle jugé. « Moi [...] Lire la suite