Marine Le Pen : cet attentat dans lequel elle a tout perdu

JB Autissier

Une attaque qui aurait pu très mal finir. Depuis plus de 40 ans, la famille Le Pen occupe une place majeure dans la vie politique française. Après avoir fondé puis dirigé le front national pendant de nombreuses années, Jean-Marie Le Pen a passé le relais à sa fille Marine, qui a même changé le nom du parti en 2018, pour devenir le Rassemblement national. Mais l'extrémisme des positions du parti a également souvent exposé la famille à des menaces, et à certains drames, comme il y a plus de 45 ans.

Le 2 novembre 1976 à 3h45 du matin, le domicile parisien des Le Pen a été la cible d'un attentat. 20 kilos d'explosifs ont détonné devant leur immeuble du XVe arrondissement, mais sans gravité car excepté quelques blessures dues à l'explosion des vitres, personne n'a été grièvement blessé. À cette époque, Marine Le Pen était âgée de 8 ans et a tout de suite compris les risques auxquels pouvait s'exposer son père. C'est ce qu'elle avait confié dans son autobiographie, À contre flots, parue en 2006. "Il a fallu cette nuit d'horreur pour que je découvre que mon père faisait de la politique. Et c'est là, à l'âge des poupées, que je prends conscience de cette chose terrible et incompréhensible pour moi : mon père n'est pas traité à l'égal des autres, nous ne sommes pas traités à l'égal des autres. Cela va devenir un élément majeur de ma propre construction", écrivait-elle.

Marine Le Pen : "du jour au lendemain, vous perdez tout"

Et en 2016, (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Brigitte Macron : une rare photo de sa petite-fille, Elise, dévoilée pour une grande occasion
Vladimir Poutine : cette somme d'argent exorbitante promise aux mères de 10 enfants
Sanna Marin : la Première ministre finlandaise empêtrée dans un scandale après sa folle soirée
Nicolas Sarkozy : ce cliché inattendu avec Noé, le jeune neveu de Carla Bruni, publié par sa belle-mère
Nicolas Sarkozy et Carla Bruni châtelains : le couple fait une (très) belle affaire