Marine Le Pen assure qu'Emmanuel Macron a évoqué un gouvernement d'union nationale avec elle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jeanne Accorsini/Pool/ABACAPRESS.COM
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Marine Le Pen a assuré mercredi à l'AFP que le président de la République Emmanuel Macron avait évoqué lors de leur entretien de mardi l'hypothèse de constituer un gouvernement d'union nationale.

Marine Le Pen a assuré mercredi à l'AFP que le président de la République Emmanuel Macron avait évoqué lors de leur entretien de mardi l'hypothèse de constituer un gouvernement d'union nationale.

"Oui", a répondu la cheffe de file des députés RN interrogée à ce sujet. La veille, elle n'avait pas abordé la question à la sortie de son entretien à l'Elysée avec Emmanuel Macron qui reçoit les dirigeants des principaux partis. Interpellée ensuite à son arrivée mercredi à l'Assemblée nationale, à la tête de son groupe du Rassemblement national, sur une éventuelle participation à un gouvernement d'union nationale, Marine Le Pen a simplement répondu: "Je pense que la situation ne le justifie pas".

"La réponse ne peut pas être des débauchages"

Invité mardi à l'Elysée, le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, avait indiqué qu'Emmanuel Macron "envisage(ait)" la constitution d'un "gouvernement d'union nationale" afin de trouver "les voies pour sortir de la situation politique" à l'Assemblée nationale, où les macronistes ont échoué dimanche à obtenir une majorité absolue. Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, et le président de LR, Christian Jacob, ont pour leur part affirmé à l'AFP que ce sujet n'avait pas été évoqué lors de leur échange avec le chef de l'Etat. "La réponse ne peut pas être des débauchages", a insisté Christian Jacob auprès de l'AFP.

Mercredi, le secrétaire national d'EELV Julien Bayou a expliqué, après son entretien avec le président de la République, lui avoir dit qu'il ne voyait pas la "nécessité d'un gouvernement d'union nationale". Il a assuré que son parti est dans l'opposition mais qu'il voterait "selon l'intérêt du pays" et qu'il comptait d'ailleurs déposer "des textes très ambitieux sur le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles