Marine Marck, Euro féminin 2022 : "J’apporte un regard différent sur les joueuses et leur staff"

CHRISTOPHE CHEVALIN-TF1

Quel est votre mission sur cet Euro féminin ?

Marine Marck : Depuis la touche, j’ai une position privilégiée d’observatrice. J’apporte un regard différent sur les joueuses et leur staff. En parallèle, je suis les Bleues au quotidien. Cela sert notamment à alimenter le mag d’après match, présenté par Denis Brogniart…

Les Tricolores jouent à Rotherham, au nord de l’Angleterre, dans un stade qui compte seulement 12000 places…

Au moins, on a bon espoir de voir un stade plein. On sait combien l’Angleterre est un pays qui aime le foot. Quelle que soit la taille ou la notoriété du stade, l’ambiance devrait être au rendez-vous.

Redoutez-vous d’interviewer la sélectionneuse Corinne Diacre, réputée d’un abord assez froid ?

Les gens gardent peut-être le souvenir d’une sélectionneuse sous pression, lors de la Coupe du monde 2019, en France. Avant cet Euro, je l’ai trouvée détendue, souriante, très à l’aise dans son interaction avec les médias. J’ai envie de la recroiser le plus souvent possible, signe que les Bleues iront loin.

À lire également

Brogniart, Abily, Margotton… TF1 présente son dispositif pour l’Euro 2022

D’où vous vient cet amour pour le foot ?

Je suis née en Lorr...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles