Marine Lorphelin K.O. après une chute en wakeboard, l’ex-Miss France détaille ses blessures

·1 min de lecture

Marine Lorphelin pensait vivre une escapade parfaite avec son fiancé, Christophe Malmézac. Les deux tourtereaux avaient en effet pris le large, le temps d’une journée, ce samedi 13 février. Au programme : amour, farniente et wakeboard – un sport qu’elle adore. Mais c’était compter sans une mauvaise chute. Pourtant très sportive, la Miss France 2013 a en effet perdu l’équilibre sur la planche. Néanmoins, la jeune femme préfère en rire qu’en pleurer. Remplie d’autodérision, elle a partagé la vidéo de sa gamelle dans la story de son compte Instagram. “Quand j’ai pris trop la confiance… C’est le drame. Je vous raconterai demain les détails, aïe !”, avait-elle écrit, le jour de l’incident.

Les promesses, Marine Lorphelin les tient toujours ! Au lendemain de son accident, celle qui a repris ses études de médecine a donné de ses nouvelles à sa communauté. “Le wakeboard est un sport à risque, les chutes peuvent être violentes de par la vitesse du bateau”, a-t-elle d’abord expliqué. Avant de préciser : “Ce n'est pas ma première chute mais celle-ci m'a mis assez K.O., j'ai été sonnée pendant plusieurs minutes, un peu perdue pendant une bonne demi-heure.” La jeune femme a ensuite évoqué ses blessures : “Je me suis coupée dans la bouche (au niveau du frein) et j'ai eu des maux de tête importants toute la journée. Peut-être un traumatisme crânien léger, une commotion…”

Dans la foulée, Marine Lorphelin a tenu à mettre en garde celles et ceux qui, comme elle, se passionnent pour les sports extrêmes (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

En couple avec Hugo Clément, Alexandra Rosenfeld serait-elle sur Tinder ? Sa réponse ferme
Amandine Petit : cuisinée sur son petit ami par Bernard Montiel, Miss France répond avec humour
Affaire Gérard Louvin : le producteur dénonce une “cabale” de sa sœur
Iris Mittenaere enceinte ? Questionnée sur son ventre gonflé, l'ex-Miss Univers répond sans complexe
Ashley Judd hospitalisée au Congo après un accident “catastrophique” où elle a failli “perdre sa jambe”