Marine Lorphelin évoque ses difficultés à allier études de médecine et couronne de Miss France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Getty Images
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invitée sur le plateau de «Télématin» jeudi 9 juin, Marine Lorphelin est revenue sur ses années d'études quelque peu bousculées après son couronnement en 2013.

Dans quelques mois, Marine Lorphelin validera son doctorat en médecine. Mais concilier études et notoriété n'a pas été chose aisée pour la jeune femme de 29 ans. La reine de beauté, élue Miss France 2013 , est devenue une personnalité publique du jour au lendemain. Et alors qu'elle aurait pu se destiner à une carrière dans la télévision, comme certaines de ses camarades élues, Marine Lorphelin a préféré reprendre ses études en médecine , son rêve de petite fille. «Je n'avais pas cette ambition-là (…). Quand j'avais 13 ans, je parlais déjà de devenir chirurgienne et du coup, je me suis lancée dans des études de médecine sans forcément avoir des proches dans le métier», a-t-elle révélé à l'antenne de «Télématin» jeudi 9 juin.

"C'est vrai qu'on a du mal à se défaire de ces clichés"

Pendant un an, Marine Lorphelin a donc dû mettre en pause ses études pour répondre à ses obligations de Miss . Mais entre le «regard des autres» et les préjugés, le retour sur les bancs de la fac n'a pas été facile. «Je n'étais plus une étudiante lambda, finalement tout le monde m'attendait un peu au tournant. Mais aussi parce que c'est une vraie gymnastique de se remettre dans les études, tout simplement d'apprendre (…). J'avais un peu mis mon cerveau en pause», a-t-elle lâché.

À lire aussi dans notre interview exclusive :Marine Lorphelin : «Tout est possible avec de l’audace, de l’envie et du travail»

La future médecin généraliste (en libéral) a également dû faire face à quelques aprioris, «surtout à l'hôpital dans les stages hospitaliers». «J'ai senti les regards posés sur moi pour évaluer si j'étais sérieuse et si j'en avais un petit peu dans la tête. C'est vrai qu'on a du mal à se défaire de ces clichés», a concédé celle qui vit(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles