Marine Le Pen en tête au 1er tour, largement devancée au 2e tour, selon un sondage

Marine Le Pen est repassée en tête des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle devant François Fillon mais sera largement battue par l'ancien Premier ministre au second, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, iTELE et Sud Radio publié mardi. /Photo prise le 16 novembre 2016/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen est repassée en tête des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle devant François Fillon mais sera largement battue par l'ancien Premier ministre au second, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, iTELE et Sud Radio publié mardi.

L'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron est un solide troisième dans cette enquête qui retient l'hypothèse, pas confirmée à ce jour, d'une candidature du président du MoDem François Bayrou.

Marine Le Pen est créditée de 26% à 26,5% des voix au premier tour en fonction du candidat socialiste qui sortira vainqueur de la primaire organisée à la fin du mois.

François Fillon, qui était en tête dans l'enquête précédente, recueillerait de son côté de 24% à 25% des suffrages.

Quant à Emmanuel Macron, de 17% à 20% des Français lui accorderaient leurs voix, son score le plus haut étant atteint dans l'hypothèse où Vincent Peillon serait candidat du PS. Ce dernier ne récolterait que 2,5% des suffrages contre 5,5% pour Arnaud Montebourg, 6% pour Benoît Hamon et 10,5% pour Manuel Valls, ses adversaires de la primaire.

Emmanuel Macron gagne ainsi trois points par rapport à l'édition précédente de la même enquête publiée avant Noël, avec un François Bayrou qui se situe entre 5,5% et 7%.

L'ancien ministre de l'Economie de François Hollande a creusé un net écart avec le quatrième, Jean-Luc Mélenchon, crédité de 11,5% à 13% des voix.

Le second tour verrait François Fillon très large vainqueur de Marine Le Pen, avec 64% contre 36% des suffrages.

S'il passait le premier tour, Emmanuel Macron ferait mieux contre Marine Le Pen (65% contre 35%) et s'imposerait même face à François Fillon (52% contre 48%).

L'enquête a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 1.860 personnes inscrites sur les listes électorales, elles mêmes extraites d’un échantillon de 1.964 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées par questionnaire auto-administré en ligne du 3 au 6 janvier.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages