La marine iranienne continuera d'intervenir dans le Golfe, malgré l'avis US

LA MARINE IRANIENNE CONTINUERA D'INTERVENIR DANS LE GOLFE, MALGRÉ L'AVIS US

DUBAI (Reuters) - La marine militaire iranienne continuera ses "missions courantes" dans le Golfe, selon un responsable de l'armée iranienne cité mercredi par l'agence ISNA, au lendemain de la publication d'une note de l'US Navy prévenant les navires naviguant dans cette zone de rester à une distance d'au moins 100 mètres des bâtiments de guerre américains.

"Les unités navales de la République islamique d'Iran présents dans le Golfe persique et le Golfe d'Oman continueront, comme par le passé, d'effectuer leurs missions courantes conformément aux principes établis", a déclaré ce responsable, dont l'identité n'a pas été précisée.

La publication de la note de la marine militaire des Etats-Unis, dont Reuters a été le premier à faire état, est intervenue alors que le président américain Donald Trump a donné pour instruction en avril à la marine des Etats-Unis de tirer sur tout bateau iranien harcelant les navires américains.

Le commandement central des forces navales américaines basé à Bahreïn a précisé dans un communiqué que cette note était "destinée à renforcer la sécurité, minimiser l'ambiguïté et réduire le risque d'erreur d'appréciation".

La parution de ce document est survenue à la suite d'un incident le mois dernier, à l'origine de l'instruction donnée ensuite par Donald Trump, au cours duquel 11 bateaux iraniens se sont approchés de bâtiments de guerre américains dans le Golfe.

Selon l'armée américaine, qui a dénoncé une attitude "dangereuse et provocante", les bateaux iraniens se sont retrouvés à un moment à neuf mètres de la vedette américaine Maui.

Les tensions entre Téhéran et Washington n'ont cessé de progresser depuis que Donald Trump a décidé en 2018 du retrait des Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien et a réinstauré des sanctions qui pénalisent lourdement l'économie de la République islamique.


(Parisa Hafezi, version française Myriam Rivet et Bertrand Boucey, édité par Henri-Pierre André)