Camelia Jordana, Vitaa et Amel Bent reprennent Marine de Diam's : une chanson toujours d'actualité

Laetitia Reboulleau
·4 min de lecture
© Instagram Camelia Jordana
© Instagram Camelia Jordana

Surprise dans le monde de la musique ce vendredi 2 avril. Camélia Jordana, Amel Bent et Vitaa ont décidé d'allier leurs forces et de dévoiler une reprise puissante de la chanson Marine. Dans ce titre emblématique, la rappeuse Diam's fustigeait Marine Le Pen, l'accusant à demi-mot de vouloir vider la France des étrangers. Un titre au message profondément politique, et toujours d'actualité, plus de 15 ans après sa sortie.

Ensemble face au racisme et aux discriminations présentes dans notre société, Amel Bent, Vitaa et Camélia Jordana ont décidé d'unir leurs voix pour faire passer un message politique. Alors qu'elles préparent la sortie de leur album commun, baptisé Sorore, les trois chanteuses viennent de dévoiler le premier single, une reprise de la chanson Marine de Diam's, sortie en 2006.

Marine, une chanson lourde de sens

Le sujet n'a jamais fait débat : la chanson Marine s'adresse bien à Marine Le Pen, femme politique française actuellement à la tête du Rassemblement National (ancien Front National), dont elle a pris les commandes à la suite de son père. Les paroles sont un message de Diam's à l'intention de cette dernière et lui reproche d'être raciste : "On ne sera jamais amies, parce que ma mère est Française mais que je ne suis pas née ici", "On vient des quatre coins du monde, mais pour toi on est trop", "T'as fait la même connerie que lui (son père, ndlr), penser que le blanc ne se mélange pas à autrui".

En 2006, année de sortie de la chanson, Marine Le Pen avait été nommée vice-présidente exécutive du FN chargée des affaires intérieures, et à la fin de l'année, Jean-Marie Le Pen l'avait désignée comme directrice stratégique de sa campagne, même si l'échec de ce dernier sera cuisant avec seulement 10,44% des suffrages. Un coup dur pour l'homme qui avait été jusqu'au second tour lors de l'élection précédente, et qui a marqué la fin de sa carrière politique.

La réponse de Marine Le Pen

A l'époque de la sortie de la chanson de Diam's, Marine Le Pen s'était fendue d'une lettre ouverte dans laquelle elle reprochait à la rappeuse : "Vous ne me connaissez pas et pourtant vous me prêtez des sentiments qui n'ont jamais été les miens. Ainsi, votre argumentation, tourne-t-elle toujours autour de la couleur de la peau et, après m'avoir accusé d'être trop pâle, vous m'invitez à "venir faire un tour chez vous" où "c'est coloré, c'est jovial". Sachez que je ne vous ai pas attendu pour défendre les immigrés. J'ai été avocate, et il m'est arrivé, à plusieurs reprises, de plaider gratuitement en leur faveur quand ils me paraissaient être injustement traités."

Vidéo. Redécouvrez le parcours de l'artiste Camelia Jordana.

Le tout avant de sortir l'argument "anti-raciste" de base, le fameux "J'ai une amie noire" : "Ainsi, êtes-vous aussi bien 'pâle', comparée à mon amie Huguette Fatna, martiniquaise et marraine de ma plus jeune fille, Mathilde." Selon la femme politique, Diam's ne risquait pas de réconcilier qui que ce soit en "insultant une partie de son électorat" en "les emmerdant" comme "vous le revendiquez à vingt reprises dans votre hymne à la haine."

15 ans plus tard, la situation n'a pas changé

Force est de constater que, si les années ont passé, la situation en France est quant à elle toujours la même. Le racisme est dénoncé au quotidien par des citoyens, que ce soit à l'encontre des migrants, dans le cadre de violences policières ou lors de différents crimes. Les mouvements Black Lives Mater et Stop Asian Hate sont d'ailleurs au coeur de l'actualité pour lutter contre le racisme ambiant.

A un an de l'élection présidentielle, durant laquelle Marine Le Pen apparaît comme l'une des candidates les mieux placées selon les sondages, de nombreuses voix s'inquiètent de la montée de l'extrême droite en France. D'où le choix de cette chanson par Amel Bent, Vitaa et Camélia Jordana. Cette dernière s'est en effet particulièrement illustrée ces derniers mois dans ses prises de parole, évoquant aussi bien la misogynie internalisée et le sexisme que le racisme. Ses propos sur la police avaient notamment fait scandale auprès de la classe politique.

Ce contenu peut vous intéresser. 

A LIRE AUSSI

> Les déclarations marquantes de Diam's sur sa religion

> Diam's bientôt de retour ? Elle évoque son prochain projet sur Instagram

> Religion : 10 stars qui évoquent leur foi sans complexe