Marina Foïs est la meilleure chose qui pouvait arriver aux César 2021

Laetitia Reboulleau
·5 min de lecture
French actress and member of the Un Certain Regard Jury Marina Fois arrives for the screening of the film "Matthias and Maxime" at the 72nd edition of the Cannes Film Festival in Cannes, southern France, on May 22, 2019. (Photo by LOIC VENANCE / AFP) (Photo by LOIC VENANCE/AFP via Getty Images)
(Photo by LOIC VENANCE/AFP via Getty Images)

Après la polémique générée par les César 2020, les choses vont changer au sein de l'organisation. Roman Polanski a été écarté et Véronique Cayla, nouvelle directrice des César, compte bien tourner la page sur le sexisme de l'Académie. Aussi, le choix de Marina Foïs en tant que maîtresse de cérémonie pour la prochaine édition est tout sauf anodin.

La cérémonie des César 2020 est rentrée dans l'histoire du féminisme, pour toutes les mauvaises raisons possibles. À l'occasion de la soirée qui s'est déroulée en février dernier, Roman Polanski a reçu plusieurs récompenses pour son film J'accuse, dont celle du Meilleur réalisateur. Un affront pour les féministes – qui ont d'ailleurs manifesté devant la salle – puisque ce dernier est accusé de plusieurs viols sur mineures et a fui les États-Unis pour échapper à la justice. L'image d'Adèle Haenel, quittant la salle en rage et en criant "La honte", est restée gravée dans les mémoires comme une promesse : "Maintenant, on se lève et on se casse."

VIDÉO - Revivez la cérémonie orageuse des César 2020 :

La prochaine maîtresse de cérémonie des César

Selon les informations de nos confrères du Parisien, Florence Foresti ne reprendra pas du service cette année pour les César l’année prochaine. Cela n'a rien de surprenant : l'humoriste avait été aussi critiquée pour sa décision d'animer la soirée... Que par son refus de remonter sur scène après la victoire de Polanski. En 2021, c'est une autre femme qui prendra la relève : Marina Foïs.

VIDÉO - Florence Foresti sort du silence sur son comportement aux César 2020 :

Ce choix est une excellente idée à bien des aspects. Marina Foïs est évidemment une actrice "Canal +", partenaire de l’événement, mais elle est aussi et surtout très populaire en France, appréciée de tous, et dont l'humour est précisément ce qu'il faut pour animer la remise de prix tout en y distillant quelques phrases bien placées. Ce que la principale intéressée ne manquera certainement pas de faire.

Marina Foïs et les César : je t'aime, moi non plus

Ce rôle de maîtresse de cérémonie est plus qu'une aubaine pour la comédienne : c'est une revanche. Et pas seulement parce qu'en dépit de ses nombreuses nominations – pour Filles perdues, cheveux gras, Darling, Polisse, Irréprochable ou encore L'Atelier – sans la moindre victoire, mais surtout parce qu'elle n'a pas toujours été la bienvenue à la soirée.

En 2020, d’ailleurs, elle n'avait en effet pas été conviée à l’événement, ainsi qu'elle l'avait expliqué à Vanity Fair : "Vous n'êtes pas sans savoir que je suis, avec d'autres, à l'origine d'une tribune contre la gouvernance des César... Je n'y étais donc pas la bienvenue." Cette tribune, publiée dans les colonnes du Monde en février 2020, dénonçait "des aspects de dysfonctionnements plus généraux de l’Académie des César et de l’association 1901 (l’APC) qui la régit."

VIDÉO - Marina Foïs explique son boycott des la cérémonie des César 2020

L'actrice faisait partie des figures de proue de cette lutte pour dénoncer une "opacité des comptes", qui est considérée comme "dommageable et participe d’une vision potentiellement fantasmatique de la façon dont l’argent est dépensé", ainsi qu'une remise en cause du fonctionnement de l'Académie : "L’Académie des César est constituée de 4 700 membres, hautement sélectionnés, qui chacun payent une cotisation annuelle et peuvent voter pour élire les nommés puis les lauréats de chaque catégorie. Les signataires de ce texte en font tous partie. Pourtant, bien que membres, nous n’avons aucune voix au chapitre ni dans les fonctionnements de l’académie et de l’association, ni dans le déroulé de la cérémonie."

Un choix tout sauf anodin

À la suite de la publication de cette tribune et de toutes les polémiques qui ont touché les César ces derniers temps, il y a eu du changement au sein de l'Académie. Tout a commencé en septembre avec l'élection de Véronique Cayla, ancienne d'Arte et du Centre national du cinéma (CNC) à la direction de l'organisation. Bien décidée à tourner la page sur le sexisme et l'entre-soi, cette dernière a annoncé plusieurs changements au début du mois de novembre.

L'assemblée générale de l'association sera désormais entièrement paritaire : 82 femmes et 82 hommes. Et surtout, les 18 membres de droit qui siégeaient jusqu’alors avec eux, notamment au titre de leurs prix et récompenses passés (l’Oscar pour Polanski, par exemple), n'en font plus partie. L'Académie des César a enfin décidé de couper les ponts avec le réalisateur, avec une écrasante majorité – 134 voix sur 164 – marquant un premier pas vers son "objectif premier de rénovation".

Le choix de Marina Foïs, qui a longtemps porté la fronde en faveur de ces remaniements, prend donc un sens tout particulier. Et avec sa verve naturelle, il y a fort à parier que la comédienne ne maniera pas la langue de bois sur la scène des César 2021, pointant aussi bien les belles avancées que les choses qui doivent encore changer.

A LIRE AUSSI

> Tocards 2020 : découvrez les prix qui seront remis par la contre-académie des César

> Roman Polanski sera-t-il présent à la cérémonie des César ?

> Polanski nominé 12 fois aux César : les internautes sont en colère