Sous-marin Barracuda, blindés, avions, frégates… ce que nos armées vont recevoir en 2022

·1 min de lecture

La défense tricolore va une fois de plus s'étoffer, en 2022. Le budget du ministère des Armées va bondir de plus de 4%, à 40,9 milliards d'euros, conformément à la loi de programmation militaire 2019-2025, selon le projet de loi de finances publié par le gouvernement. Pour la quatrième année de suite, l'enveloppe consacrée à la défense augmente de 1,7 milliard d'euros, comme l'avait déjà annoncé mi-septembre la ministre des Armées Florence Parly. Hors de ce périmètre, les crédits de la mission "Anciens combattants" continuent de s'éroder (-3%, à 2,02 milliards d'euros), conséquence de l'avancée en âge de cette population.

D'une enveloppe globale de 295 milliards d'euros sur sept ans, la LPM 2019-2025 prévoit une nette hausse du budget défense après des années de baisse. Mais les augmentations les plus importantes (+3 milliards par an) sont prévues à partir de 2023, soit après la prochaine élection présidentielle. En 2022, les grands programmes d'armement verront leur budget augmenter de 6,5% à 8,1 milliards, dont 100 millions d'euros pour le plan de soutien à la filière aéronautique. Côté livraisons, les armées recevront notamment l'an prochain 245 blindés de nouvelle génération (Griffon, Jaguar, Serval), 8 hélicoptères NH90 pour l'armée de Terre, une frégate de défense aérienne, un deuxième sous-marin Barracuda, un bâtiment ravitailleur, 6 avions de transport et de ravitaillement et 5 satellites, dont le premier satellite de communications militaires Syracuse 4.

>> À lire aussi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crise des sous-marins : Boris Johnson exhorte la France à lui “donner un break”
La France va émettre une dette publique faramineuse en 2022
Crise des sous-marins avec l'Australie : Macron va “clarifier” avec Biden les “conditions d'un réengagement des Etats-Unis dans une relation d'alliés"
Gaz : la ministre de l'Energie des Etats-Unis met en garde contre une manipulation des prix en Europe
Les départements où le masque ne sera plus obligatoire en primaire, notre carte de France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles