Sous-marin argentin «disparu»: trois jours sans nouvelles, les recherches continuent

Le Parisien avec AFP
Le sous-marin A.R.A San Juan, à Buenos Aires (Argentine), en 2014

Le navire a disparu mercredi avec 44 marins à bord.


Les recherches se poursuivaient samedi dans l’Atlantique sud pour localiser le sous-marin militaire argentin « Ara San Juan », avec 44 membres d’équipage à bord, qui n’a plus donné signe de vie depuis trois jours.

A ce stade, la marine argentine ne se veut pas alarmiste et dit que la détection du signal émis par le submersible peut être compliquée par le mauvais temps dans la zone où le sous-marin a été localisé pour la dernière fois.

Des avions et des navires de l’armée argentine, ainsi qu’un avion de la Nasa, ont commencé vendredi à quadriller une vaste zone au large des côtes argentines où pourraient se trouver le San Juan et son équipage. Selon les dernières informations du porte-parole de la marine, entre 15 % et 20 % de la zone ont été parcourus.

« Tous les moyens » mis à disposition

« Il y a deux positions estimées pour les recherches, si la panne concerne seulement la communication, il a pu continuer sa route vers Mar del Plata pour favoriser un point de rencontre. En revanche, s’il n’a plus de propulsion et se trouve à la dérive, il faut le chercher en tenant compte des courants et du vent », a déclaré le porte-parole de la marine argentine, le capitaine Enrique Balbi.

« Nous sommes en contact avec les familles de l’équipage, pour les informer et les soutenir. Nous partageons leurs préoccupations et celles de tous les Argentins », a déclaré via Twitter le président argentin Mauricio Macri.

« Tous les moyens nationaux et internationaux nécessaires », a-t-il assuré, sont mis au service des recherches au large de la Péninsule de Valdés (sud-est), une zone touristique réputée pour sa faune, notamment la baleine australe.

Prières du pape

Dans un message écrit, le pape François, argentin lui aussi, a dit qu’il priait pour les 44 marins et assuré les familles des membres de l’équipage, les autorités militaires et civiles de « sa proximité dans ces moments difficiles ».

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, présent aux Iles (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Attentats du 13 novembre : ce que racontent les 7696 messages d’hommage
Violent incendie en cours à Aubervilliers : au moins trois blessés
Procès Dekhar : le dangereux monologue d'un accusé à la dérive
Seine-Saint-Denis : les voleurs s’emparent de 10 000 euros chez un boucher
Roissy-Saint-Ouen : des touristes du Honduras dépouillés par un faux taxi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages