Marielle de Sarnez, la muse de Bayrou

Par Olivier Pérou
·1 min de lecture
Marielle de Sarnez était vice-présidente du MoDem et présidente de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale.
Marielle de Sarnez était vice-présidente du MoDem et présidente de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale.

« Vous faites un papier sur François Bayrou ? Faut appeler Marielle, elle vous dira tout, elle sait tout ! » « Marielle ? Tapez pas trop dessus, sinon François va vous appeler », « Au MoDem, la seule qui n'a pas besoin de demander l'autorisation au patron pour donner son avis publiquement, c'est bien Marielle ! »? Que ne disait-on pas au sujet de Marielle de Sarnez dans les couloirs du 133 bis de la rue de l'Université, le siège du MoDem. Quand François Bayrou n'était pas là, c'était elle « l'autre patronne » du Mouvement démocrate qu'elle a cofondé en 2008. François Bayrou le posait ainsi : « Elle, c'est moi et moi, c'est elle. » La fidèle d'entre les fidèles du patron du MoDem est décédée ce 13 janvier à l'âge de 69 ans. « Mercredi 13 janvier 2021. Voici le jour en trop. Marielle, si talentueuse et si courageuse, Marielle de Sarnez vient de partir. Notre chagrin est immense », a tweeté François Bayrou.

Cet inséparable duo politique ? quasi unique ? est né à l'aube d'une campagne pas comme les autres. Celle de Jean Lecanuet, le candidat à l'élection présidentielle de 1965. « C'était un homme neuf, un homme moderne. Il avait fait une campagne à l'américaine », racontait Marielle de Sarnez au Point lors d'un échange en 2018. À l'époque, Bayrou dirige le Centre des démocrates sociaux (CDS) et dirige la revue Démocratie moderne. Elle aimait, disait-elle, « ce jeune de [sa] génération, en avance sur son temps, capable de passer des nuits blanches à écrire [...] Lire la suite