Marie-Sophie Lacarrau va encore manquer un mois de JT, voici pourquoi

·2 min de lecture

Le dernier JT de 13 heures de la présentatrice de TF1 remonte au 17 décembre 2021.

TELEVISION - Le retour de Marie-Sophie Lacarrau, ce n’est pas pour demain. Ce mardi 25 janvier, TF1 a expliqué dans un tweet que la présentatrice de son JT de 13 heures, qui n’a pas fait sa rentrée au début de l’année 2022, va devoir prolonger son éloignement des antennes d’encore un mois.

La cause? Des soucis ophtalmiques. D’ici là, c’est Jacques Legros qui prend la relève. Il sera remplacé pendant ses congés, c’est-à-dire la semaine du 21 février, par un autre journaliste: Julien Arnaud. “Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et avons hâte de la retrouver”, précise la chaîne dans son message.

Cette annonce paraît une dizaine de jours après celle Marie-Sophie Lacarrau, là aussi sur Twitter, dans laquelle elle disait regretter ne pas pouvoir reprendre l’antenne en janvier à cause d’un souci médical. “Ce n’est pas le Covid, précisait-elle. C’est un problème ophtalmo.” Son dernier JT remonte au 17 décembre.

Ce n’est pas la première fois qu’elle s’absente. Au mois d’avril 2021, la journaliste, touchée cette fois par le Covid-19, avait dû s’isoler pour “revenir en forme au plus vite”.

Marie-Sophie Lacarrau a remplacé en début d’année 2021 le présentateur historique du 13h Jean-Pierre Pernaut. À sa prise de poste, son journal avait attiré en moyenne 5,9 millions de téléspectateurs par jour pour 42% de PDA, un “record pour un mois de janvier depuis 2014”, selon la chaîne.

À voir également sur Le HuffPost: Julian Bugier blague sur l’incident technique à TF1 puis s’excuse

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - La vie privée de Marie-Sophie Lacarrau

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles