Marie Portolano : son départ de Canal+ lié à son documentaire choc ? Elle répond !

·1 min de lecture

Son documentaire laisse une place primordiale à la voix des femmes. C'est aussi une bombe à retardement destinée à écraser les comportements sexistes à la télévision. Marie Portolano est sur toutes les bouches depuis plus d'une semaine. Avec la diffusion de "Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste", l'épouse de Grégoire Ludig a mis en lumière l'ambiance qui régit les rapports entre hommes et femmes au sein des rédactions de sport. Son travail, salué par nombre de confrères et consoeurs, a mis en évidence des cas d'agressions sexuelles intolérables, dont seraient en outre auteurs certains pontes du PAF. Comme par exemple le consultant du Canal Football Club, Pierre Ménès. Celui-ci est notamment décrié pour deux séquences télévisées au cours desquelles il a embrassé de force des chroniqueuses. On lui reproche aussi d'autres comportements nauséabonds, qui finissent pas ne plus vraiment laisser le choix à son employeur. Canal+ a lancé une vaste enquête en interne.

L'incriminé, lui, s'est excusé aujourd'hui sur Twitter et a exprimé ses regrets" sur Twitter. De son côté, Marie Portolano regrette que le débat ne tourne qu'autour de la personne de Pierre Ménès. Elle voudrait que ces témoignages amènent à une prise de conscience générale, afin que le problème soit enfin pris à la racine. Ce qu'elle réitère d'ailleurs dans les colonnes du journal Libération, qui lui consacre un portrait, ce lundi 29 mars. "Je ne voulais pas de chasse à l'homme", précise celle qui a été la présentatrice (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Marie Portolano fait de rares confidences sur son mari Grégoire Ludig et livre des détails croustillants sur leur rencontre : "Calme-toi direct !"
Pierre Ménès adresse ses excuses à Isabelle Moreau, Marie Portolano et Francesca Antoniotti" : "J'ai causé de la peine et de la gêne à des amies"
Programme TV Qualifications Coupe du monde 2022 : sur quelle chaîne et à quelle heure suivre Kazakhstan/France ?
Fatigué des attaques racistes et de l'anonymat, Thierry Henry annonce quitter les réseaux sociaux
Pierre Ménès "au fond du trou" après les différentes accusations portées à son encontre : "J'ai pas besoin qu'on m'achève"