Marie Gillain : «Mes chagrins, je m’en sers pour jouer»

·2 min de lecture
Vincent Capman / Paris Match

Depuis trente ans, la comédienne mène sa carrière entre élégance et émotion.

Aux talons aiguilles, elle préfère les baskets ou les bottes en caoutchouc. Marie Gillain revendique son côté rustique, le genre à marcher seule en forêt. Avant, elle détestait la solitude ; elle a changé. Sur les sentiers lui reviennent les souvenirs de son village de Belgique, dans la province de Liège, où ses parents retapaient une ferme. Pendant ce temps, sur un fil tendu entre deux arbres, elle s’adonnait au funambulisme. Désormais, elle a le vertige. Et il n’y a pas qu’en avion qu’elle déteste les turbulences : une vie rangée, un mari qu’elle aime depuis plus de quinze ans, deux filles et des cours de yoga pour apprendre à garder ses distances. « J’ai compris que pour ne pas perdre trop de plumes je devais me protéger. » Ce qui ne veut pas dire aimer moins son métier mais l’aimer « avec sagesse ».

Lire aussi : Marie Gillain, son premier rendez-vous avec Match

On lui a souvent collé l’étiquette de la jeune fille qui sourit tout le temps. Elle la refuse… D’abord, parce qu’elle a joué assez peu de comédies. Ensuite, parce que, chez elle, rire et larmes se mélangent. On lui parle de ses débuts ou du temps qui passe et soudain, devant son thé, ses yeux se voilent… « Je suis une hypersensible et c’est sûrement ce qui me permet de faire ce métier de comédienne assez naturellement. » Ses chagrins, elle en a besoin, ils sont ses outils, rangés dans un tiroir imaginaire : « Je m’en sers pour jouer ! » Elle fouille, pioche dans le nuancier des émotions. La difficulté pour elle, c’est paradoxalement d’avoir été si précoce : il lui semble avoir passé son enfance à écrire des lettres à une fée pour lui demander de quitter sa campagne, elle se voyait conquérir la Ville lumière. « Quand on est ado, la vie de village c'est la(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - "Il m'a fallu des années pour réussir ça" : Marie Gillain se confie sur son nouveau rapport à son corps

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles