Marie Drucker : "J'ai le sentiment très fort de participer au devoir de mémoire"

·1 min de lecture

Il y a eu Oskar Schindler, dont l'acte héroïque a été porté sur grand écran par Steven Spielberg au mitan des années 1990. Pour mémoire, cet homme d'affaires anonyme allemand a sauvé des milliers de juifs (près de 1200) de la déportation en les embauchant dans ses diverses entreprises. Un geste d'une humanité folle qui lui a valu d'être honoré du titre de " Juste parmi les nations ", par le Mémorial de Yad Vashem, en 1967.

Juste avant que l'Allemagne n'entre en guerre en 1939, un autre homme a fait de même. Mais son histoire est longtemps restée méconnue de tous. Nicholas Winton était Anglais et banquier de son état. Au printemps 1939, il se rend à Prague auprès de son ami Martin Blake pour l’aider à s’occuper des réfugiés juifs. Winton décide alors de créer une association pour aider les enfants de familles juives persécutées par les nazis. Il réussit à sauver 669 d'entre eux en envoyant 8 trains vers l’Angleterre et en leur trouvant un nouveau foyer, une nouvelle famille. C'est cette histoire absolument admirable que raconte avec force de détails et de témoignages le documentaire "Nicholas Winton, l'homme qui sauva 669 enfants" diffusé ce vendredi 26 Février sur RMC Découverte dès 21h. Sa productrice Marie Drucker a accepté de nous en parler.

Télé Loisirs. Connaissiez-vous l'histoire de Nicholas Winton avant ce documentaire ?

Marie Drucker. Non j'avoue. Et je ne peux que remercier ma collaboratrice Claude-Sophie Antoine avec laquelle je travaille chez No School Productions car (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Covid-19 : qu'est-ce que le traitement par anticorps monoclonaux évoqué par Olivier Véran
Archie Mountbatten-Windsor, découvrez le premier mot qu'il a prononcé et le cadeau très inattendu que lui a fait la reine !
Le "pass sanitaire" : quel est ce dispositif envisagé par Emmanuel Macron ?
Le prince Harry révèle pourquoi il a quitté son pays : "Cela détruisait ma santé mentale"
La mairie de Paris va proposer de confiner durant trois semaines la capitale afin d'avoir "la perspective de tout rouvrir" !