Marie-Antoinette : les mystères du hameau de la reine (partie 1)

·1 min de lecture

En 1774, Louis XVI offre à Marie-Antoinette le Domaine du Petit Trianon à Versailles. Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'histoire", Jean des Cars vous raconte comment la reine a transformé les lieux et finit par y faire construire la reconstitution idéalisée d’un village normand : le fameux “Hameau”.

De toutes les fêtes nocturnes données par la reine de France dans les jardins anglo-chinois du Petit Trianon, la plus exceptionnelle se déroule le 21 juin 1784. Elle est donnée en l’honneur du souverain de Suède, le roi Gustave III. C’est sa seconde visite en France, sous le nom de comte de Haga. Il connaît déjà les jardins du Petit Trianon mais cette-fois, Marie-Antoinette s’est surpassé pour éblouir son invité. 

Bien sûr, le roi de Suède n’est pas seul. Dans sa délégation, il est accompagné du comte Axel de Fersen qui connaît, lui aussi, très bien la reine et le Trianon… Après avoir combattu aux côtés de La Fayette lors de la guerre d’indépendance des colonies anglaises d’Amérique, l’officier suédois est en effet devenu un protégé de Marie-Antoinette. Elle l’a fait nommer colonel du régiment Royal Suédois, alors en garnison à Valenciennes.

Dans une lettre à son frère, Gustave III raconte cette soirée féérique : “On a joué sur le Petit Théâtre “Le Dormeur Réveillé”, par M. de Marmontel, musique de Grétry, avec tout l’appareil des ballets de l’Opéra, réunis à la Comédie Italienne. La décoration de diamants termina le spectacle. On soupa dans les pavil...


Lire la suite sur Europe1