«Marianne» : polémique autour de la journaliste Caroline Fourest

·2 min de lecture
© Ludovic MARIN / AFP

La journaliste Caroline Fourest, chroniqueuse à "Marianne" se retrouve au coeur d'une polémique après des révélations du média "Arrêt sur Images". Elle aurait en effet fait pression sur le rédacteur en chef adjoint pour qu'il ne publie pas une enquête sur l'auteur Thomas NLend, dont elle a signé la préface d'un livre-enquête paru le 12 janvier.

La journaliste Caroline Fourest, chroniqueuse à Marianne et membre du conseil de surveillance du groupe qui possède le journal, se retrouve au cœur d'une polémique en lien avec l'auteur Thomas NLend. Tout commence avec la publication du livre-enquête Les bouffons de la haine le 12 janvier dernier, signé de ce dernier et préfacé par Caroline Fourest qui en fait la promotion dans les médias. Il raconte l’infiltration entre 2011 et 2014 de Thomas NLend dans le mouvement d’extrême droite d’Alain Soral, Egalité & Réconciliation.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Seulement la semaine dernière, nos confrères d’Arrêt sur Images ont publié un article dans lequel ils expliquent que Thomas NLend n’aurait pas vraiment infiltré le mouvement d’extrême droite d’Alain Soral, il aurait bel et bien été un vrai partisan d’Egalité & Réconciliation, selon des documents judiciaires auxquels ont eu accès les journalistes. Une affirmation démentie par Caroline Fourest sur son blog.

"Des pressions intolérables"

Mais l'affaire ne s’arrête pas là car elle secoue aussi la rédaction de Marianne. Caroline Fourest, elle-même chroniqueuse à Marianne et membre du conseil de surveillance du groupe CMI qui possède le magazine, aurait fait pression sur un journaliste de la rédaction, Gabriel Libert, afin qu’il ne publie pas une enquête sur Thomas NLend. Une enquête qui a bien été publiée en juillet 2020.

Mardi soir, la société ...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Caroline Fourest sur Adèle Haenel : "Je comprends que son corps se soit levé"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles