Mariages : en mairies, des “oui” en série

À l’entrée du Capitole, la mairie de Toulouse (Haute-Garonne), les mariés se sont succédé toute la journée, samedi 6 juin. Pour chaque couple, la même règle : 15 minutes de cérémonie et pas plus de 30 invités. Ce n’est pas tout à fait le mariage qu’avaient imaginé Roland et Valye. Pendant le confinement, ils ont même pensé tout annuler. Pour accéder à la cérémonie, le masque n’est pas obligatoire, mais la mère du marié, venant de Paris, préfère le porter. L’année prochaine risque d’être chargée en raison des reports La mairie a espacé et désinfecté les 30 fauteuils de la salle, qui peut en accueillir 200 en temps normal. Mais l’émotion, bien que plus intime, reste intacte. Après échange des alliances, l’élu, qui leur remet leurs certificats, doit porter une visière. La fête en petit comité peut commencer. Ils sont nombreux comme eux à n’avoir pas renoncé. Dans une boutique spécialisée, les essayages des futurs mariés, même masqués, ont bien repris. L’année prochaine risque en revanche d’être surchargée en raison des reports liés au Covid-19.