Mariage PSA-Opel : c'est presque fait

Libération.fr

Le constructeur français a réuni vendredi son conseil de surveillance qui a approuvé l'opération. L'annonce du rachat devrait intervenir lundi.

Les bans ne pas encore publiés mais le mariage semble imminent entre le français PSA et l’allemand Opel, filiale de l’Américain General Motors depuis 1929. Selon les Echos, un conseil de surveillance extraordinaire a eu lieu vendredi au siège parisien de PSA pour donner son feu vert au rachat de la marque à l’éclair. Sauf surprise de dernière minute, l’annonce officielle doit intervenir lundi. De son côté le vendeur, General Motors, qui a encore accumulé une perte de 257 millions d’euros en Europe en 2016 malgré des ventes en croissance de 5,4% sur le Vieux Continent, n’a pas besoin de réunir ses instances de gouvernance pour valider la cession. L’alliance entre un PSA dont les bénéfices se sont envolés l’an dernier après avoir frôlé la faillite en 2014 et le constructeur allemand déclinant qui possède également la marque Vauxhall en Grande-Bretagne donnerait naissance à un groupe de 4,3 millions de véhicules vendus chaque année dont 3 millions en Europe. Elle doit également permettre de générer deux milliards d’euros de synergies annuelles grâce à la convergence progressive des plateformes et des moteurs entre les deux marques.

Menées au pas de charge par Carlos Tavares, le PDG de PSA, les négociations ont rapidement abouti. C’est ce qu’indique la tenue de la réunion de vendredi, qui a avalisé l’opération. Les deux groupes, désireux d’aboutir rapidement, ont trouvé un terrain d’accord sur deux points clés de la discussion : le financement des retraites des 35600 salariés d’Opel pour un montant de 7 milliards d’euros en Allemagne et au Royaume-Uni et la recherche et développement. General Motors dispose de nombreux brevets, notamment sur la voiture électrique, dont a pu bénéficier Opel pour sa nouvelle Ampera-e surnommée «Das Elektroauto» (520 kilomètres d’autonomie) sur laquelle le constructeur allemand mise beaucoup (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Le boeuf français va bientôt retrouver le chemin des assiettes chinoises
PSA entérine le rachat d’Opel, officialisé lundi
Carlos Tavares, le passionné d’automobile qui a métamorphosé PSA
Etats-Unis: nouvelle hausse des taux envisagée en mars
A Genève, un secteur automobile prospère se prépare aux prochains chocs

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages