Un mariage malheureux serait aussi dangereux que le tabac et pourrait vous tuer

·2 min de lecture
Au début de l'étude, les participants ont été invités à classer leur niveau de satisfaction conjugale sur une échelle de 1 à 4.

Des universitaires de l’Université de Tel-Aviv ont constaté que les hommes malheureux dans leur mariage couraient un risque supérieur de mourir d'un accident vasculaire cérébral.

Vous sentir bien dans votre couple pourrait être encore plus important que vous le pensez. Une nouvelle étude de l'Université de Tel Aviv (Israël) révèle que percevoir le mariage comme un échec est un prédicateur significatif de décès par accident vasculaire cérébral et de décès prématuré chez les hommes. Ce phénomène serait le même facteur de risque que le tabagisme et le manque d'activité physique. L'étude était basée sur de nombreuses données de santé issues de plus de 30 ans de recherche qui ont suivi la mort de 10 000 hommes israéliens. L'article a été publié dans le Journal of Clinical Medicine.

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont effectué des analyses statistiques d'une base de données qui a commencé à collecter des chiffres dès les années 1960. Pendant 32 ans, ils ont suivi la santé et le comportement de 10 000 hommes, tous des employés de l'État israélien, en accordant une attention particulière aux décès dus aux accidents vasculaires cérébraux et aux morts prématurées en général. "Nous voulions analyser les données recueillies de manière longitudinale à l'aide de divers paramètres pour identifier les facteurs de risque comportementaux et psychosociaux qui peuvent prédire la mort par AVC et la mort prématurée pour quelque raison que ce soit", note le Dr Lev-Ari.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "80 000 personnes font un infarctus chaque année en France, alors que c’est très simple à éviter"

Mariage raté

Au début de l'étude, les participants ont été invités à classer leur niveau de satisfaction conjugale sur une échelle de 1 (le mariage est très réussi) à 4 (le mariage est un échec). Les hommes insatisfaits de leur mariage étaient en moyenne 19% plus susceptibles de mourir au cours de l’étude que les autres de leur âge qui étaient satisfaits. Les accidents vasculaires cérébraux mortels étaient 69 % plus fréquents chez ceux qui pensaient avoir eu un mariage raté par rapport à ceux qui indiquaient un mariage très réussi.

"En revisitant ces données, lorsque nous sommes conscients des liens entre le bien-être psychologique et la santé physique, nous avons constaté que leur satisfaction conjugale au début de l’étude était en fait un facteur prédictif de décès en général et de décès par accident vasculaire cérébral", a affirmé Dr Shahar Lev-Ari.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles