Mariage homosexuel : le projet de loi sera présenté mercredi

Les Français sont favorables au mariage homosexuel. Mais ce soutien tend à diminuer si l'on s'en tient à un sondage BVA publié samedi par Le Parisien/Aujourd'hui en France. A quatre jours de la présentation du projet de loi en Conseil des ministres, cette publication montre que 58% des Français se déclarent pour le mariage homosexuel, contre 63% en 2011. Un chiffre en baisse pour la première fois en dix ans, précise le quotidien. "Alors que la tendance lourde depuis une décennie était à une acceptation de plus en plus grande par la société (...) la courbe s'inverse pour la première fois cette année avec un recul de cinq points des Français y étant favorables et une progression de huit points de ceux y étant opposés", écrit le BVA.

"On est rentrés dans les détails... et le débat politique, explique également Eric Bonnet, de BVA Opinion. Tant que le débat n'était pas entamé, on était sur le principe. Maintenant que les leaders de la droite ont manifesté leur hostilité au projet, ce n'est plus le principe qui prévaut, c'est le camp qu'on choisit", ajoute-t-il dans Le Parisien.Une loi "a minima"Parmi ceux qui soutiennent le projet beaucoup critiquent une loi "a minima", explique "lesechos.fr". A l'instar des associations homosexuelles qui estiment que le texte, défendu par la garde des Sceaux Christiane Taubira, "ne résoudra pas le problème de nombreuses familles", notamment sur les questions de la procréation médicalement assistée et de l'adoption conjointe pour les couples non mariés.

Retrouvez cet article sur elle.fr

Le droit au mariage homosexuel : Ayrault confirme
Le premier mariage homosexuel aura lieu à Montpellier
Mariage homosexuel : les 5 problèmes soulevés par le projet de loi
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.