Mariage homo : "Le temps du triangle rose est terminé !"

D'après la loi de Godwin, plus une discussion dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une référence au nazisme est importante. En plein débat sur le projet de loi pour le mariage pour trous, une formule du député PS Christian Assaf, qui a lancé mercredi 30 janvier au soir que "le temps du triangle rose est terminé", a indigné l'opposition.

Après avoir souhaité que "ce débat ne soit pas une guerre" et regretté que l'opposition "joue sur les peurs et les préjugés" à l'occasion du débat sur le projet de loi ouvrant le mariage aux homosexuels, le député socialiste de l'Hérault a lancé: "le temps du triangle rose est terminé!". Cet élu "ne visait pas du tout la droite", a-t-on tenu ensuite à préciser au groupe socialiste.

Une référence au régime nazi 

Durant la Seconde Guerre mondiale, des dizaines de milliers d'homosexuels masculins allemands arrêtés et déportés étaient forcés d'arborer un "triangle rose".

Des protestations se sont immédiatement élevées des bancs de l'UMP. L'un des principaux orateurs de l'UMP sur le projet de loi, Hervé Mariton, a peu après, au motif d'un rappel au règlement, dénoncé "un propos inacceptable". "Nous condamnons absolument l'homophobie, les actes inqualifiables accomplis par le régime nazi à l'encontre des personnes homosexuelles. Oui, nous sommes en sympathie avec tous ceux qui ont souffert du régime nazi et les homosexuels en font partie", s'est écrié ce député de la Drôme.

"Faites attention à vos propos, à vos critiques, à votre vindicte", a prévenu Hervé Mariton. "Sans doute la fréquentation prolongée du (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Mariage homo : "Le temps du triangle rose est terminé !"
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.