Mariage de Beatrice d’York : ce gros deal financier qui échappe à ses parents Sarah Ferguson et Andrew

Ils veulent ce qu'il y a de meilleur pour leurs filles. En octobre 2018, la princesse Eugenie épousait Jack Brooksbank lors d'une cérémonie organisée à Windsor. Un mariage royal qui a quelque peu été critiqué pour son coût faramineux, alors que la petite-fille d'Elizabeth II n'était que neuvième dans l'ordre de succession au trône, désormais dixième depuis la naissance du petit Archie. Au programme, réception au château de Windsor, parade en calèche dans la ville après la cérémonie, le tout pour 2 millions de Livres, aux frais du contribuable britannique. Cependant, il y a quelque chose que la jeune femme n'a pas obtenu à l'instar de Kate Middleton et du prince William, ainsi que de Meghan Markle et du prince Harry : une retransmission en direct de son mariage à la télévision sur la chaîne BBC, référence nationale en matière de télévision.

Jugeant que "l'intérêt du public n'était pas suffisant", la chaîne avait laissé le champ libre à la station ITV, qui en avait fait une édition spéciale de trois heures. Un deal obtenu par Sarah Ferguson et le prince Andrew pour le plus grand plaisir de leur fille cadette, qu'ils auraient aimé réitérer pour le mariage de leur aînée, Beatrice, récemment fiancée au promoteur immobilier Edoardo Mapelli Mozzi. Mais qui devrait cette fois définitivement leur échapper. En effet, à Express.co, le journaliste royal Tom Skyes a expliqué que le duc d'York et son ex-épouse ont tenté de convaincre les chaînes de télévision de retransmettre en direct le mariage

Retrouvez cet article sur GALA

La revanche de Jacqueline Chabridon après sa rupture avec Jacques Chirac
PHOTO - Camille Gottlieb, la fille de Stéphanie de Monaco, en tenue décontractée : ambiance détendue sur le Rocher
VIDÉO - Sébastien Valiela raconte ce matin où il a vu le prince Charles entièrement nu
VIDÉO - “Karine Ferri était dévastée à la mort de Grégory Lemarchal” : Mathieu Delormeau prend la défense de la jeune femme
Meghan Markle davantage contrainte à la révérence que Kate Middleton : cette règle stricte incontournable