Maria Ressa apprend son prix Nobel de la paix en pleine visioconférence

·2 min de lecture

PRIX NOBEL - “Oh mon Dieu, je suis sous le choc!”. Maria Ressa a peiné à retenir ses larmes lorsqu’elle a appris qu’elle venait de recevoir le Prix Nobel de la paix ce vendredi 8 octobre. Elle a découvert la nouvelle alors qu’elle participait à un forum sur la presse indépendante en visioconférence, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Elle s’est absentée quelques instants de la conférence Zoom pour répondre au comité Nobel qui a tenu à la récompenser pour ses efforts visant à “sauvegarder la liberté d’expression”. Elle partage ce prix avec le journaliste russe Dmitri Mouratov.

“Une reconnaissance de la difficulté d’être journaliste”

Après quelques instants au téléphone, elle est réapparue à la caméra, sous les applaudissements des autres participants de la conférence diffusée sur Facebook. “Je pense que c’est une reconnaissance de la difficulté d’être journaliste aujourd’hui, de la difficulté de continuer à faire notre métier”, a-t-elle expliqué pour ce qui constituait sa tout première réaction à cette annonce. ”C’est une reconnaissance des difficultés, mais aussi de la façon dont nous allons gagner la bataille pour la vérité.”

Maria Ressa, âgée de 58 ans, est la première lauréate philippine d’un prix Nobel, tous domaines confondus. Ancienne correspondante de CNN en Asie du Sud-est, Maria Ressa a fondé en 2012 le média ”Rappler” aux Philippines. Elle s’est fait connaître grâce à ses reportages d’investigation sur les meurtres commis dans le cadre d’une campagne policière contre la drogue.

Elle a été parmi les nombreux journalistes nommés “Personne de l’année” par le magazine Time en 2018 pour avoir lutté contre l’intimidation des médias, et ses batailles juridiques ont suscité une inquiétude internationale quant au harcèlement des médias aux Philippines, un pays autrefois considéré comme un porte-drapeau de la liberté de la presse en Asie.

À voir également sur Le HuffPost: Le stade d’Andorre prend feu pendant le direct de ce journaliste

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles