Mariés au premier regard 2022 : Emilie se fait "jeter d'un restaurant" et refuse de payer, elle pousse un coup de gueule

Emilie n'a pas la langue dans sa poche et l'a encore fait savoir ce samedi 30 juillet 2022. La candidate de Mariés au premier regard 2022, qui a récemment taclé son ex-mari Frédérick, est de nouveau apparue très énervée en story Instagram. Elle a pris la parole suite à une mésaventure qui lui est arrivée alors qu'elle s'apprêtait à manger dans un restaurant avec sa mère et sa fille Lina.

La jeune maman explique qu'elle avait "apporté un fruit pour le dessert" et a décidé de le donner à sa fille, car le service était long. Malheureusement, la petite Lina a taché la banquette avec, ce qui n'a pas plu du tout au patron de l'établissement.

"Je n'ai jamais entendu ça !"

"Je lui dis : 'Monsieur, vous n'avez mis qu'une serviette, moi, j'ai fait comme j'ai pu'. Et il me dit : 'Ah, mais c'était à moi de mettre des serviettes sur la banquette ?' Je n'ai jamais entendu ça !", explique celle qui s'est faite agressée pendant une interview.

Elle aurait alors proposé au restaurateur de le dédommager, mais ce dernier lui aurait reproché de ne pas savoir tenir son enfant. Des propos qu'il aurait mieux fait de garder pour lui quand on connait le caractère d'Emilie. "Ma fille, je ne fais que ça de courir derrière ! Comment tu tiens un enfant de 18 mois ? Faudra m'expliquer. Faut que je la brime, que je lui mette des tartes ? Ben non, moi, j'élève pas ma fille comme ça", s'agace-t-elle, avant de rappeler que le...

Lire la suite


À lire aussi

Marie (Mariés au premier regard) évincée du dernier épisode, elle pousse un coup de gueule
Tiffany (Mariés au premier regard) jugée "mauvaise mère", elle pousse un coup de gueule
Maxime (Mariés au premier regard 3) harcelé par Sonia ? Le coup de gueule des Twittos

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles