Marges, coûts de production, transparence... Le prix des fruits et légumes bio au cœur d'une polémique entre l'UFC-Que choisir et la grande distribution

Thomas Pontillon, franceinfo

Des produits bio beaucoup trop chers ? Selon l'UFC-Que choisir, les marges brutes de la grande distribution sur le bio sont 75% plus élevées que sur les productions conventionnelles. Dans une étude publiée jeudi 22 août, l'association de consommateurs a comparé pendant un an les prix des 24 fruits et légumes les plus consommés en France.

L'UFC-Que choisir dénonce des "sur-marges" sur les fruits et légumes bio dans la grande distribution, qui "matraque les consommateurs". L'association conseille aux consommateurs de préférer les magasins spécialisés bio plutôt que les grandes enseignes de la distribution, accusées de s'enrichir sur les produits les plus vendus.

L'UFC-Que choisir pointe les marges des distributeurs

Si les prix des fruits et légumes bio peuvent s'envoler dans les rayons des supermarchés, c'est à cause des marges des distributeurs selon l'UFC-Que choisir. "La grande distribution aime bien marger à l'ombre", accuse Alain Bazot, le président de l'association, jeudi sur franceinfo. Il prend l'exemple d'un kilo de pommes où la marge est de près de 90 centimes en agriculture conventionnelle, contre 2,20 euros quand il s'agit d'une pomme bio. "On ne voit pas ce qui justifie que la grande distribution se gave de marge au passage", dénonce-t-il.

Cette différence de tarifs relevée par UFC-Que choisir interroge aussi Stéphanie Pageot, la secrétaire nationale de la Fédération (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi