Margaux Pinot : la judokate médaillée d'or olympique tabassée par son compagnon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Margaux Pinot avait trouvé refuge dans l'appartement de sa voisine. Selon les informations de L'Equipe, la judokate médaillée d'or par équipe aux Jeux Olympiques de Tokyo a déposé plainte contre son compagnon pour violences conjugales. Dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 novembre, une violente dispute aurait éclaté entre Margaux Pinot et Alain Schmitt, qui est aussi son ex-entraîneur, à leur domicile du Blanc-Menil. La jeune femme aurait trouvé refuge chez une voisine, avec des ecchymoses au visage, avant de prévenir la police. Alain Schmitt a été arrêté dans la nuit et placé en garde à vue, toujours selon les informations de nos confrères.

La garde à vue de M. Schmitt a été levée en fin de journée ce lundi, en vue d'un procès en comparution immédiate au tribunal de Bobigny mardi 30 novembre. "Sa garde à vue va être levée. Il sera déféré au tribunal judiciaire de Bobigny ce soir afin d'être jugé en comparution immédiate demain (mardi) pour des faits de violences volontaires commises par conjoint ayant entraîné une incapacité totale de travail de plus de 8 jours", a fait savoir le parquet de Bobigny à L'Equipe et à l'AFP. Selon Karim Boumedjane, le responsable du haut niveau et membre du conseil d'administration de l'l'Etoile Sportive de Blanc-Mesnil, Margaux Pinot est "traumatisée".

Margaux Pinot : ses proches sont "sous le choc"

"On est sous le choc, poursuit-il auprès de L'Equipe. On ne s'attendait vraiment pas à ce genre de situation (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Les médecins lui disent durant des mois qu’elle a le Covid alors qu’elle a un cancer de stade 4
On lui diagnostique le même cancer qui a tué sa mère un an plus tôt
Son fils est emmené aux urgences psychiatriques après une bouffée délirante, elle découvre qu’il est toxicomane
TÉMOIGNAGE. Mes enfants détestent le repas de Noël donc ils mangent ce qu’ils veulent”
TÉMOIGNAGE. Mon mari refuse de reconnaître qu’on va avoir une fille et assure que c’est un garçon”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles