Marche des jeunes: Sandrine Rousseau dénonce une "réforme des retraites purement idéologique"

Sandrine Rousseau, députée écologiste élue à Paris, le 21 janvier 2023.  - BFMTV
Sandrine Rousseau, députée écologiste élue à Paris, le 21 janvier 2023. - BFMTV

Les insoumis ne sont pas les seuls à soutenir la marche des jeunes, tenue ce samedi à Paris contre le projet de réforme des retraites. D'autres personnalités politiques ont décidé d'y participer, en leur nom. C'est le cas de la députée écologiste élue à Paris, Sandrine Rousseau.

La parlementaire s'en est pris à la feuille de route gouvernementale au micro de BFMTV en marge du cortège:

"Cette réforme est purement idéologique". Elle a expliqué son propos, dénonçant "l’idéologie qui consiste à nous obliger à travailler pour produire, produire, produire, sauf qu’on a atteint les limites planétaires et aussi celles de notre corps".

Sandrine Rousseau espère une "convergence"

En guise de contrepoint au "productivisme" qu'elle attribue au gouvernement, Sandrine Rousseau a fait l'éloge de la retraite: "La retraite est un dû. On a cotisé toute notre vie pour cette retraite, c’est un droit, une récompense après des années de travail". "C’est scandaleux qu’on soit uniquement dans une idéologie libérale là-dessus", a-t-elle insisté.

Elle a salué ce rassemblement des jeunes contre le projet de réforme et a dit son vœu de voir une fusion des défilés de la jeunesse, des syndicats et des partis de gauche: "Il est très important que les organisations de jeunesse se mobilisent dans la lutte contre la réforme des retraites. Il va falloir faire converger tout le monde".

Article original publié sur BFMTV.com