Marche contre l'islamophobie: Mélenchon confirme sa participation et rabroue Le Pen

Guillaume Novello

OPPOSITION - Pour Marine Le Pen, participer à la marche dimanche revient à défiler « main dans la main avec les islamistes »

Jean-Luc Mélenchon a confirmé samedi qu’il participerait à la manifestation contre l’islamophobie le lendemain. « Bien sûr que je vais participer, j’ai signé un texte », a indiqué le patron des députés Insoumis, interrogé par la presse à Marseille avant une marche en hommage aux victimes des effondrements d’immeubles de la rue d’Aubagne, il y a un an.

« Il y a évidemment des mots [du texte] qui ne me conviennent pas, c’est le propre de tout compromis », a-t-il ajouté, citant « islamophobie », qu’une partie des Insoumis « n’utilisaient pas » pour « ne pas donner l’impression qu’on s’interdit de critiquer une religion ».

Division à gauche, rien de nouveau

Une cinquantaine de personnalités ont lancé un appel à manifester le 10 novembre à Paris pour dire « STOP à l’islamophobie », après l’attaque d’une mosquée et de nouvelles tensions autour du voile. Les termes utilisés et l’identité de certains initiateurs soupçonnés d’être proches de l’islam politique ont conduit une partie de la gauche à ne pas s’associer à l’appel publié le 1er novembre dans Libération, comme le PS, et une autre partie à relativiser son soutien initial, comme Yannick Jadot (EELV) et François Ruffin (LFI). « Tous ceux qui vont se rendre à cette manifestation seront main dans la main avec les islamistes », a dénoncé samedi matin Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, attaquant en particulier Jean-Luc Mélenchon.

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marche contre l’islamophobie : Le PCF appelle bien à manifester dimanche
Marche contre l’islamophobie : Les organisateurs dénoncent un « sabotage » de la gauche