Marche blanche pour rendre hommage à Sophie Le Tan

Son corps reste introuvable. Il y a un an jour pour jour, Sophie Le Tan, étudiante de 20 ans, disparaissait à Strasbourg (Bas-Rhin). Une marche blanche et un lâché de colombes se sont déroulés dans cette ville, samedi 7 septembre. Ses proches et sa famille étaient rassemblés pour honorer la jeune fille disparue. "Pour nous c'était quelque chose d'important de raviver la mémoire de Sophie", dit une femme. Une autre ajoute que c'est "important de ne pas oublier, de montrer qu'on est là, qu'on tient à ce que justice soit faite". Deuil impossible à faire Le 7 septembre 2018, l'étudiante en économie va visiter un appartement tout près de Strasbourg. Mais à partir de là, plus aucun signe de vie. L'auteur de l'annonce, Jean-Marc Reiser, est arrêté une semaine plus tard. Il a un lourd passé judiciaire, condamné en 2001 pour deux viols. Dans son appartement, les enquêteurs retrouvent des traces de sang et sur ses chaussures. Mais il nie en bloc. Samedi, la cousine et le père de Sophie Le Tan ont pris la parole pour réclamer la vérité. "Nous espérons trouver le corps de notre chère fille pour qu'on puisse faire le deuil, pour l'instant c'est impossible", a déclaré ému Tri Le Tan.